Aéonium

Une succulente fastoche, au feuillage coloré : un succès fulgurant chez les fleuristes urbains.
Nom commun : Aéonium
Nom latin : Aeonium Haworthii
Famille : Crassulacées
Catégorie : Intérieur
Type de plante: Vivace
Persistante
Persistante
Frileuse
Frileuse
Sobre
Sobre
Intérieur
Intérieur
Petit pot
Petit pot
Aeonium haworthii est une crassulacée - originaire des Canaries, elle vit accrochée aux falaises orientées au nord. C'est un petit arbre aux tiges grêles et sèches se lignifiant à la base, et se ramifiant de façon irrégulière. Chacune de ces tiges porte une rosette apicale aplatie de 5 à 7 cm de diamètre environ. Les feuilles, grasses et plates sont bordées de cils et d’un joli liseré rougeâtre. Chez l'espèce botanique, le limbe est vert bleuté, tandis que le très populaire cultivar 'Kiwi' porte des feuilles jaune crème lavées de rose lorsqu’elles sont jeunes, verdissant ensuite. La plante devient peu à peu un arbuste aux multiples rosettes rondes, plus large que haut. Aeonium haworthii a tendance à développer à partir de ses branches latérales des racines aériennes qui se dirigent vers le bas. Lorsqu’elles rencontrent le sol, elles s’y enfoncent, se lignifiant lentement pour produire ensuite de multiples troncs, un peu comme des palétuviers en plus petit : ce phénomène permet à la plante de s’accrocher solidement aux falaises, son milieu naturel, et nous permet d’obtenir en culture une plante originale !

Semis / Plantation

J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

Floraison

J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

Caractéristiques

Exposition
Besoins en eau
Granulométrie plants.granulometry_2
Résistance au gel Moyenne
Zone USDA 9a
Hauteur à maturité 15 - 30
pH 6.3 - 6.9

Planter mon aéonium

Plante de climat plutôt doux, l'aéonium s’adapte plutôt bien à l’intérieur de nos maisons et de nos appartements. Il se développera bien avec une température de 18-22° (moins en hiver, si possible) et a besoin de lumière. Attention cependant : évitez de le placer directement derrière une vitre trop exposée! Il est possible de garder votre aéonium à l'extérieur, si les températures dans votre région ne descendent pas durablement en dessous du zéro fatidique. Ailleurs, gardez-le chez vous !

Arroser mon aéonium

L'aéonium n'aime pas l'humidité, et a des besoins en eau très limités : il stocke tout dans ses feuilles épaisses ! Pendant la période de croissance (printemps, été), l'arrosage sera un peu régulier -une à deux fois par mois - mais mesuré afin de ne pas asphyxier les racines de la plante. A l'automne, espacez doucement les arrosages, jusqu'à l'hiver où un simple apport d'eau une fois par mois devrait suffire.

Vaporiser mon aéonium

Par temps sec, vaporisez votre plante avec de l'eau pas trop calcaire, afin de nettoyer la poussière sur les feuilles : elle n'en sera que plus belle ! Attention : cette plante a tendance à pousser en direction du soleil. Pour l’équilibrer, faites-la pivoter un peu, régulièrement, sur elle-même.

Tailler mon aéonium

Lorsque certaines branches n’ont plus un bel aspect ou qu’elles sont trop vieilles, vous pouvez tailler, idealement au printemps, après la floraison. Le mieux est de tailler à la main en cassant doucement les tiges. Veillez à conserver absolument 3 à 5 feuilles sur chaque branche, au risque de trop l'affaiblir.

Fertiliser mon aéonium

Jamais ! Votre aéonium aime les sols pauvres, vraiment !

Rempoter mon aéonium

A la sortie de l'hiver tous les 3 ou 4 ans, rempotez votre aéonium dans un pot légèrement plus grand que l'actuel, avec un mélange de sable et de terreau.

Multiplier mon aéonium

Votre aéonium se multiplie très facilement par bouturage. Prélevez un rameau de 7 à 10 centimètres, mais parfois une simple feuille cassée peut faire l'affaire ! Laissez-le sécher quelques jours, puis posez-le alors dans un pot en surface d’un substrat de sable ou de mélange terre/sable légèrement humide. Maintenez le dans une pièce à température comprise entre 20 et 25 °C environ, et à un emplacement bénéficiant de beaucoup de lumière, mais pas en plein soleil ! Arrosez modérément en laissant sécher la surface du substrat entre 2 arrosages. Au bout de quelques jours, une plantule identique apparaîtra à la base de la feuille : repiquez les jeunes plants dans un autre pot au bout de 3 mois environ.

Surveiller mon aéonium

L'aéonium est peu sensible aux maladies, sauf lorsqu'il est trop arrosé. Il peut alors subir les attaques de cochenille farineuse ou de kermès, de mildiou ou de thrips. Les cochenilles sont des insectes piqueurs suceurs recouverts d’une sorte de carapace cireuse ou pulvérulente. Si les feuilles deviennent collantes et se couvrent de fumagine et que les parties de la plante infectées se dessèchent, pulvérisez de l’huile de colza pour les étouffer. Le thrips est un petit insecte piqueur ravageur de 1 à 2 mm qui apparaît par temps chaud et sec, un peu comme les araignées rouges. Une pulvérisation d’eau légèrement additionnée de savon sur les feuilles dès les premières manifestations peut l’endiguer. Dans tous les cas, vérifiez la fréquence de vos arrosages, et éventuellement l'hygrométrie de la pièce.

Sortir mon aéonium

N'hésitez pas à sortir votre aéonium pour l'été ! Evitez simplement de la placer directement en plein soleil ou en situation trop peu abritée - acclimatez la plus doucement, et bien sûr, surveillez l'arrosage ! Vous la rentrerez dès la fin de l'été.

Rentrer mon aéonium

Rentrez votre aéonium bien avant les première nuits fraîches, idéalement dans une pièce pas trop chauffée pour qu'il "ressente" tout de même l'hiver. Vous arroserez une fois par mois en hiver.

Groww, l'application de jardinage et de reconnaissance des plantes