Aloé aristata

Un petit aloès à jolies rosettes de feuilles.
Nom commun : Aloé aristata
Nom latin : Aristaloe aristata
Famille : Xanthorrhoeacées
Catégorie : Intérieur
Type de plante: Vivace
Cet aloès Sud-Africain résiste aux gelées jusqu'à -10°C, et mesure moins de 15 cm. Il se reconnait par ses feuilles sessiles succulentes très denses, disposées en rosettes, à limbe marqué de blanc, denté, de forme lancéolée. Les fleurs sont sur une hampe florale de 50 cm, en grappe, généralement en juin.

Semis / Plantation

J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

Floraison

J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

Caractéristiques

Exposition
Besoins en eau
Granulométrie plants.granulometry_4
Résistance au gel Moyenne
Zone USDA 8a
Hauteur à maturité 5 - 15
pH 6 - 7

Identifier mon aloé aristata

L'aloé aristata est une plante succulente, aux feuilles persistantes, aux racines peu profondes, poussant en touffes et même en colonies, en raison de son aptitude à produire des drageons. La tige à base ligneuse, est courte et porte à l'extrémité des feuilles alternes, enchâssées les unes dans les autres, distiques, particulièrement pour les jeunes plants, puis en vieillissant en rosette.

Planter mon aloé aristata

Plante de climat plutôt doux, l'aloé aristata s’adapte plutôt bien à l’intérieur de nos maisons et de nos appartements. Elle se développera bien avec une température de 18-22° (moins en hiver, si possible) et a besoin de lumière. Attention cependant : évitez de la placer directement derrière une vitre trop exposée! Il est possible de garder votre aloé aristata à l'extérieur, en sol plutôt pauvre, si les températures dans votre région ne descendent pas durablement en dessous de -10°C. Ailleurs, gardez la chez vous !

Arroser mon aloé aristata

L'aloé aristata n'aime pas l'humidité, et a des besoins en eau assez limités : elle stocke tout dans ses feuilles épaisses ! Pendant la période de croissance (printemps, été), l'arrosage sera un peu régulier -une à deux fois par mois - mais mesuré afin de ne pas asphyxier les racines de la plante. A l'automne, espacez doucement les arrosages, jusqu'à l'hiver où un simple apport d'eau une fois par mois devrait suffire. Préférez une eau non calcaire, et à température ambiante plutôt que trop fraîche car la différence de température peut provoquer un stress important pour votre plante.

Entretenir mon aloé aristata

Par temps sec, vaporisez votre plante avec de l'eau pas trop calcaire, afin de nettoyer la poussière sur les feuilles : elle n'en sera que plus belle !

Fertiliser mon aloé aristata

Votre aloé aristata aime les sols pauvres, un peu de jus de compost de temps en temps peut l'aider, mais n'est pas indispensable.

Rempoter mon aloé aristata

A la sortie de l'hiver tous les 3 ou 4 ans, rempotez votre aloé aristata dans un pot légèrement plus grand que l'actuel, avec un mélange de sable et de terreau. Couvrez le nœud racinaire, mais ne laissez pas les feuilles toucher la terre. Mettez le nœud racinaire de l'aloé aristata juste au-dessus de la surface du sol ! N'arrosez pas lors des premiers jours suivants le rempotage : les racines endommagées par l'arrosage augmentent les chances de pourrissement des racines. Attendez quelques jours et arrosez légèrement les deux premières fois.

Multiplier mon aloé aristata

L'aloé aristata produit très souvent des rejets : ce sont eux que vous allez utiliser pour obtenir de nouveaux plants... Ces nouvelles pousses arrivent souvent lorsque le plant mère se sent à l'étroit dans son pot ! Elles ont tendance à être légèrement plus vertes que les feuilles du plant adulte et n'ont pas les mêmes bords épineux sur leurs feuilles lorsqu'elles émergent pour la première fois. Lorsqu'une de ces pousses a atteint 7 à 10 centimètres, retirez la terre à la base des jeunes pousses pour voir s'ils sont attachés à la plante mère, et si c'est le cas, coupez à la base, avec un couteau bien aiguisé et stérilisé, en vous assurant que le jeune plant reste attaché à ses racines, s'il y en a. Laissez-la sécher quelques jours jusqu’à l’apparition d’un "cal" - c'est un petit renflement - à sa base. Plantez la jeune pousse dans son propre conteneur dans une terre bien drainée sans enterrer les feuilles. Comme le nœud racinaire a des chances d'être petit ou même inexistant, vous devrez probablement soutenir la pousse avec une couche de galets et l'appuyer contre un autre objet. Le système racinaire devrait devenir assez fort pour supporter le nouveau plant en quelques semaines ! Arrosez après quelques jours, tout doucement pour commencer !

Surveiller mon aloé aristata

Si les feuilles deviennent plates et basses, augmentez l'exposition au soleil. Les feuilles d'aloé aristata doivent pousser vers le haut ou vers l'extérieur de façon anguleuse, vers la lumière du soleil. Si elles tendent vers le sol ou qu'elles poussent à plat vers l'extérieur, c'est que le plant ne reçoit probablement pas assez de soleil. Déplacez-le vers un endroit ensoleillé. S'il est à l'intérieur, pensez à le laisser dehors pendant la journée ! A l'inverse, si les feuilles virent au brun, réduisez l'exposition au soleil. Si les feuilles sont fines et frisées, augmentez l'arrosage ! Et si les feuilles virent au jaune ou s'affaissent, arrêtez d'arroser. Les feuilles jaunies ou qui « s'écroulent » souffrent d'un excès d'eau. L'aloé aristata est peu sensible aux maladies, sauf lorsqu'elle est trop arrosée. Elle peut alors subir les attaques de cochenille farineuse ou de kermès, de mildiou ou de thrips. Les cochenilles sont des insectes piqueurs suceurs recouverts d’une sorte de carapace cireuse ou pulvérulente. Si les feuilles deviennent collantes et se couvrent de fumagine et que les parties de la plante infectées se dessèchent, pulvérisez de l’huile de colza pour les étouffer. Le thrips est un petit insecte piqueur ravageur de 1 à 2 mm qui apparaît par temps chaud et sec, un peu comme les araignées rouges. Une pulvérisation d’eau légèrement additionnée de savon sur les feuilles dès les premières manifestations peut l’endiguer. Dans tous les cas, vérifiez la fréquence de vos arrosages, et éventuellement l'hygrométrie de la pièce.

Sortir mon aloé aristata

N'hésitez pas à sortir votre aloé aristata pour l'été ! Evitez simplement de la placer directement au soleil de midi, ou trop à l'ombre - acclimatez la plus doucement, et bien sûr, surveillez l'arrosage ! Vous la rentrerez dès la fin de l'été.

Rentrer mon aloé aristata

Rentrez votre aloé aristata bien avant les première nuits fraîches, idéalement dans une pièce pas trop chauffée pour qu'elle "ressente" tout de même l'hiver : une bonne période hivernale fraîche avec 5 à 10 °C la nuit sans lumière artificielle ! Vous arroserez une fois par mois en hiver.

Groww, l'application de jardinage et de reconnaissance des plantes