Aster du premier groupe

Ce groupe d’Asters concerne des espèces qui préfèrent une exposition soleil ou mi-ombre, en sol riche et frais, en particulier A. novae-angliae, A. novi-belgii, maintenant dans le genre Symphyotrichum, A. pringlei, et leurs cultivars.
Nom commun : Aster du premier groupe
Nom latin : Aster spp. 1
Famille : Asteracées
Catégorie : Vivaces
Type de plante: Vivace
Débutant
Débutant
Fleurie
Fleurie
Gros pot
Gros pot
Les asters dans leur ensemble sont des vivaces de culture aisée, qui auront tendance à mieux se comporter dans des massifs sauvages (non, non, je n'ai pas dit que certaines étaient envahissantes... elles sont grégaires, disons). Leur floraison automnale dense prolongera la période d'attrait de votre jardin jusqu'en novembre.

Semis / Plantation

J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

Floraison

J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

Caractéristiques

Exposition
Besoins en eau
Granulométrie plants.granulometry_4
Résistance au gel Très bonne
Zone USDA 5a
Hauteur à maturité 30 - 150
pH 7 - 8

Identifier mes asters

Aster - du grec « étoile », par analogie avec la forme de la fleur - est un genre de plantes dicotylédones de la famille des Asteracées, très important par le nombre d'espèces et de variétés : plus de 600!

Planter mes asters

La majorité des asters fleurissent en automne, et sont aussi plantées en automne. Si vous avez une des rares espèces qui fleurissent au printemps, plantez-les au printemps. Choisissez un endroit au soleil ou à mi-ombre - pour vous assurer une belle floraison ! - et pas trop humide, ces asters redoutent l’eau stagnante. Préparez le sol par un bêchage (pour décompacter sans forcément le retourner, avec une bêche à dent ou une grelinette), un griffage et un ratissage. Plantez les vivaces en respectant un espacement d'1/2 de la hauteur adulte entre les plants (vérifiez l'espacement précisément sur l'étiquette ou dans la littérature selon le cultivar, si vous le pouvez). Bien tasser le sol pour ne pas laisser d'air au contact des racines, puis arroser abondamment.

Tuteurer mes asters

Tuteurez les asters de plus de 80 cm en mars, elles risquent sinon de s'affaisser après les pluies. Un piquet avec une ficelle fera généralement l'affaire.

Pailler mes asters

Paillez en novembre les pieds des asters, cela vous évitera de l'arrosage, du désherbage, et fournira même une légère fertilisation au sol en se décomposant. Pour choisir, sachez que le bois broyé sec est le plus inerte, mais qu'il tiendra plus longtemps. Le broyat frais et les feuilles enrichissent davantage le sol, mais doivent être renouvelés plus souvent. Les tontes de pelouse sont à employer en couche de 1 cm maximum mélangés avec autre chose. Paillez sur au moins 5 cm d'épaisseur pour avoir une bonne efficacité, et pas seulement un effet cosmétique.

Arroser mes asters

Les asters ne craignent pas particulièrement la sécheresse. On arrose toujours à satiété les plants adultes, quitte à le faire moins souvent ; la plante développera un meilleur système racinaire si elle doit aller chercher son eau en profondeur. "A satiété" signifie que l'eau que vous versez ne s'engouffre plus dans le sol, et forme une petite flaque. Sauf exception spécifiée, ne mouillez pas le feuillage : les plantes "boivent" par leurs racines. Les semis doivent être arrosés en pluie fine, pour ne pas tout retourner. Gardez-les en permanence humides pour obtenir la germination.

Désherber mes asters

Dans le cas des vivaces, désherber veut aussi dire arbitrer dans votre massif ; ne pas laisser trop se développer les plus vigoureuses, au détriment des plus lentes.

Rabattre mes asters

Rabattez les asters à quelques centimètres du sol en novembre, avant de les pailler.

Fertiliser mes asters

Mieux vaut toujours fertiliser un peu en avance avec une matière organique qui va se décomposer tranquillement ; épandre un compost pas entièrement décomposé, de l'or brun ou un fumier bien décomposé au pied des plantes, et les incorporer sur 10 cm avec un griffe. Cette opération se fait généralement en hiver pour que les vers de terre et les bactéries du sol aient le temps de faire leur travail.

Multiplier mes asters

Récoltez des graines si vous voulez multiplier vos asters ! Multipliez les asters en les semant en pot sous châssis froid à l'automne ou au printemps, et en les repiquant en pleine terre après les dernières gelées. Ne recouvrez pas beaucoup les graines lors du semis (elles sont petites, donc n'ont pas l'énergie pour faire une grande tige sans lumière), et gardez-les pots bien humides les premières semaines.

Groww, l'application de jardinage et de reconnaissance des plantes