Basilic Sacré

Une plante médicinale cousine du basilic.
Nom commun : Basilic Sacré
Nom latin : Ocimum tenuiflorum
Famille : Lamiacées
Catégorie : Potager
Type de plante: Annuelle
Frileuse
Frileuse
Comestible
Comestible
Médicinale
Médicinale
Ocimum tenuiflorum - connu sous les noms de Tulsi ou de basilic sacré - est un cousin du basilic de la famille des Lamiacées. Il est très consommé en Inde sous forme d'infusion, comme du thé. Il existe en réalité deux espèces différentes : l'une, annuelle - Ocimum sanctum - et l'autre vivace - Ocimum gratissimum, mais malheureusement, cette dernière, qui peut atteindre dans de bonnes conditions 3 mètres ! - est évidemment sensible au froid (en dessous de 5°C) et donc, cultivée éventuellement... en annuelle - comme Ocimum basilicum, d'ailleurs. Nous parlerons donc ici de la culture en annuelle, de l'une ou de l'autre variété.

Semis / Plantation

J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

Floraison

J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

Récolte

J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

Caractéristiques

Exposition
Besoins en eau
Granulométrie plants.granulometry_3
Résistance au gel Faible
Zone USDA 11b
Hauteur à maturité 20 - 70
pH 6.2 - 6.8

Semer mon basilic sacré

Les graines d’Ocimum sanctum sont noires et de taille similaire à celles du basilic, alors que les graines d’Ocimum gratissimum sont plutôt marron, et légèrement plus petites. Mais les deux espèces se sèment comme un basilic traditionnel. A l'extérieur : Vous pourrez semer directement en place, à partir du mois d’avril dans les régions méridionales et dès le mois de mai dans les autres régions : les graines lèveront si la température moyenne avoisine les 18°C. Semez dans une terre légère et bien drainée en poquets de quelques graines espacés de 20-30 cm en recouvrant à peine de terre ou de terreau car les graines sont très petites. Arrosez en pluie fine. Veillez à ce que le sol reste humide durant les premières semaines après le semis. A l'intérieur: Semez en terrine ou en godets, sous châssis froid, de février à avril, sans couvrir les graines qui ont besoin de lumière pour germer. Posez les graines en surface et saupoudrez un peu de terreau dessus. Placez les semis dans une pièce claire dont la température avoisine 18 °C. Derrière la fenêtre de la cuisine, ça fonctionne bien : évitez juste le plein soleil et les gros écarts de températures. Maintenez la terre humide pendant les premières semaines, mais jamais détrempée, en vaporisant doucement et régulièrement.

Eclaircir mon basilic sacré

Lorsque vos plants comptent 2 à 3 feuilles, éclaircissez de manière à ne garder que les plants les plus vigoureux et en prenant soin de leur laisser la place de se développer.

Repiquer mon basilic sacré

Repiquez les plantules semées sous abri à la fin des gelées : creusez un petit trou et tapissez le fond de cailloux pour éviter de noyer les racines. Déposez très délicatement le plant : les racines sont encore très fragiles !

Planter mon basilic sacré

Préférez une situation bien ensoleillée et abritée du vent. Le sol doit être bien drainé pour éviter l’eau stagnante : l'idéal est un substrat fait de terreau, avec un ajout de 10 % de sable. En fait, le basilic sacré aime avoir la tête au chaud et les racines au frais. Mais évitez absolument les sols détrempés ! Que vous ayez semé sous abri ou acheté un plant déjà formé, vous pouvez le mettre en pleine terre à partir du mois de mai et tout au long de l’été. Le basilic sacré est aussi parfaitement adapté pour une culture en intérieur, derrière une fenêtre, ou sur un balcon, en pot ou dans une jardinière : si vous souhaitez le garder en pot, replantez-le immédiatement après l’achat dans un pot plus grand - un simple pot en terre cuite accompagné d'une coupelle fera l'affaire ! Petit plus : les pots achetés dans le commerce ont souvent plusieurs pieds. Consommez en un ou deux, replantez le reste, dans des pots différents ! Seuls dans chaque pot, ils tiendront mieux !

Pincer mon basilic sacré

Pincez les nouvelles pousses, lorsque le plant a atteint 10 cm, afin de favoriser de nouvelles ramifications : sectionnez l'extrémité de la tige entre votre pouce et votre index : les tiges latérales vont ainsi se développer. Vous pouvez renouveler l’opération plusieurs fois sur toutes les extrémités de tiges.

Tailler mon basilic sacré

Si vous ne voulez pas produire de semences, taillez régulièrement les extrémités des rameaux, et supprimez les épis de fleurs qui font leur apparition, avant qu'ils ne fatiguent votre plant ! Supprimez, entre deux doigts, tout bourgeon de fleur dès apparition, pour stimuler la croissance végétative. Vers la fin de la saison, vous pouvez laisser un plant ou deux arriver à maturité pour récupérer les graines de la saison suivante.

Arroser mon basilic sacré

Le basilic sacré apprécie un arrosage régulier, mais prenez bien soin de ne pas mouiller le feuillage afin d'éviter les maladies ! Une règle d'or : ne jamais arroser en plein soleil : cela peut brûler le feuillage et cela gaspille l'eau. Arrosez plutôt le matin ou le soir, mais pas trop tard. Vaporisez les semis si possible au lieu de les arroser - très très délicatement - pour maintenir le substrat humide! Une fois qu'ils ont un peu grandi, disons au moins après l'éclaircissage, vous pouvez passer à l'arrosage direct, mais toujours délicatement ! Privilégiez les pots à réserve d'eau si vous cultivez sur une terrasse ou un balcon, sinon apposez des soucoupes sous les pots. Méfiance, certains terreaux retiennent trop l'eau - si vous constatez qu'après plusieurs jours le terreau est encore trempé, arrosez moins. Sinon, vous risquez la fonte des semis.

Pailler mon basilic sacré

Vous pouvez pailler entre les plants une à deux semaines après la plantation définitive, à l'aide d'un paillage conservant bien l'humidité. Cela limitera l'évaporation au niveau du sol, et donc les besoins en arrosage et en désherbage.

Récolter mon basilic sacré

Vous pouvez cueillir les feuilles tout au long du printemps et de l’été. Ah, petit truc ! on a tendance à choisir des feuilles du bas, bien développées : c'est une grave erreur ! Laissez à votre plant ses feuilles les plus vertes, en bas : ce sont celles qui lui fournissent de l'énergie ! Si possible, coupez une tige complète pour favoriser la naissance de nouvelles pousses. Profitez-en également pour supprimer de temps à autre les bourgeons, dont la croissance fatiguerait votre plant au détriment des feuilles !

Arracher mon basilic sacré

Vous pouvez arracher les plants en fin de saison - pour laisser la place aux plantations d'automne. - le basilic sacré est gélif, il va de toute façon se flétrir ! Vous pouvez aussi tenter de les faire durer en hiver si vous rentrez les pots dans une pièce fraîche et bien éclairée avant les premières gelées.

Rentrer mon basilic sacré

Le basilic sacré ne supporte pas les températures négatives, donc qu'il soit en pot ou en terre, il faut l'abriter. S'il est en terre, déterrez-le à l'aide d'une bêche et placez-le dans un contenant d'au moins 5 litres en faisant bien attention de ne pas casser la motte. Ensuite, prenez le pot et placez votre plant à l'intérieur dans un coin très lumineux.

Sortir mon basilic sacré

Une fois que les températures dépassent 15°C, vous pouvez ressortir votre plant et le placer progressivement au soleil.

Groww, l'application de jardinage et de reconnaissance des plantes