Bonsaï d'extérieur

Utilisez cette fiche pour cultiver vos bonsaï en extérieur.
Nom commun : Bonsaï d'extérieur
Nom latin : n/a
Famille : n/a
Catégorie : Arbre
Type de plante: Vivace
Les plantes cultivables en bonsaï sont nombreuses. Nous parlons ici des espèces qui doivent être conservées à l'extérieur, car elles ont besoin de ressentir les saisons. Espèces les plus adaptées: Olivier (Olea europea), Grenadier (Punica granatum), Fuchsia (Fuchsia), Orme de Chine (Ulmus parvifolia), Mûrier (Morus), Chêne liège (Quercus suber), Troène de Chine (Ligustrum sinensis), Les érables palmés (Acer palmatum) et les érables de Buerger (Acer buergerianum) ont besoin d’une dormance hivernale, il leur faut donc du froid plusieurs mois de l'année. Ne vous sentez pas limité par ces espèces, on peut tout à fait imaginer des bonsaïs d'ifs ou de charme.

Caractéristiques

Exposition
Besoins en eau
Granulométrie plants.granulometry_5
Résistance au gel Très bonne
Zone USDA 7a
Hauteur à maturité 20 - 50
pH 6 - 7.2

Identifier mon bonsaï

Les Ficus forment un genre dans la famille des Moraceae comprenant des arbres, des arbustes ou des lianes. On reconnait le Ficus microcarpa à ses petites feuilles persistantes, ovales à extrémité pointue, et à ses racines aériennes qui viennent facilement fusionner avec le tronc. Ces plantes tropicales produisent des inflorescences et infrutescences particulières, les sycones ou figues : Ficus en latin, c'est le figuier!

Planter mon bonsaï

Plantez dans un pot à peine plus grand que le contenant actuel. Les aficionados des bonsaïs mélangent généralement à part égales de la pouzzolane, du terreau, de la pumice - de la pierre ponce en morceaux - et de l'akadama tamisé pour retirer les parties trop fines. Ces deux derniers peuvent éventuellement être remplacés par des gravillons et de la litière pour chat tamisée... Pour les arbres caducs, mettez davantage d'akadama, qui est une argile séchée. Evitez les bacs à réserve d'eau : en cas de grosses pluie, les racines seraient noyées. Placez-le ensuite à un emplacement à mi-ombre abrité du vent.

Arroser mon bonsaï

Nous comptons ici sur votre discernement. Même si vous avez reçu une notification d'arrosage, vérifiez que la terre a bien séché sur un ou deux centimètres, puis arrosez de manière à humidifier tout le terreau. Faites-le en deux fois si la motte est très compacte. Pendant la période de croissance (printemps, été), l'arrosage sera régulier - une fois par semaine environ- mais mesuré afin de ne pas asphyxier les racines de la plante. A l'automne, espacez doucement les arrosages, jusqu'à l'hiver.

Tailler mon bonsaï

La taille d'entretien, à faire au moins trois fois par an: Coupez avec des ciseaux adaptés tous les rameaux qui dépassent de la silhouette. C'est tout... La taille de formation, qui se fait une fois par an en fin d'automne ou début de printemps: Munissez vous de ciseaux à bonsaï bien propres. Commencez par enlever les branches qui se développent le long du tronc, afin de garder un port dégagé à la base. Vous pouvez laisser les racines aériennes, en revanche, car elles donneront avec les années un look "mangrove" à votre bonsaï. Pratiquez une sélection parmi les rameaux afin d'éclaircir un peu votre bonsaï, enlevez ceux qui reviennent vers l'intérieur, et ceux qui ont dépéri. Ensuite vient l'étape plus délicate : taillez chaque rameau de manière à ne laisser que 2-3 feuilles, à 1 mm au dessus de la feuille. Choisissez la dernière feuille que vous conservez en fonction de son orientation. Elle doit impérativement être orientée vers l'extérieur de la plante, sinon le rameau qui sera formée à partir du bourgeon situé à sa base viendra s'enchevêtrer dans le reste de la ramure. Bonne taille !

Fertiliser mon bonsaï

Du printemps à l'automne, faites régulièrement un apport d'engrais pour bonsaï. Suivez les instructions marquées sur le paquet, le dosage et le rythme dépendent de celui que vous utilisez. Vous pouvez également inclure dans le mélange terreux un engrais à libération lente sous forme de petites billes à l'occasion d'un rempotage. Oubliez tout apport dès l'automne.

Rempoter mon bonsaï

A la sortie de l'hiver tous les 2 - 4 ans, rempotez votre bonsaï ! Vous pouvez aussi rempoter avant, notamment si le vous remarquez en le dépotant que toutes les racines s'emmêlent sur les bords. Choisissez un pot de taille à peine supérieure à l'ancien, de préférence en terre cuite, et à fond percé. Arrosez d'abord copieusement le pot initial, jetez au fond du nouveau pot des cailloux, des billes d'argile, des petites pierres pour le drainage, et ajoutez du terreau mélangé avec un peu de terre du jardin, le tout jusqu'à un tiers de hauteur du pot. N.B. Les aficionados des bonsaïs mélangent généralement à part égales de la pouzzolane, du terreau, de la pumice et de l'akadama tamisé pour retirer les parties trop fines. Ces deux derniers peuvent éventuellement être remplacés par des gravillons et de la litière pour chat tamisée... Il faut davantage d'akadama/litière pour chat si vous plantez des arbres caducs. Dépotez le bonsaï. Dégagez les racines, positionnez la motte sur le terreau, et complétez avec du terreau. Tassez assez fortement, et arrosez ! Le prochain arrosage peut s'effectuer d'ici une semaine : laissez votre bonsaï sécher un peu pour qu'il fasse des racines.

Surveiller mon bonsaï

Si votre plante est malade, arrêtez tout apport d'engrais. Si vous constatez la présence de parasites, référez vous à la fiche de l'espèce.

Groww, l'application de jardinage et de reconnaissance des plantes