Christophine

Un légume-fruit exotique, cousin des courges, couramment cultivé dans les pays tropicaux, que l'on peut, avec certaines précautions, cultiver en zone tempérée. Suivez le guide !
Nom commun : Christophine
Nom latin : Sechium edule
Famille : Cucurbitacées
Catégorie : Potager
Type de plante: Vivace
Frileuse
Frileuse
Comestible
Comestible
Gros pot
Gros pot
Originaire du Mexique, cette plante était déjà cultivée par les Aztecs! Votre plant risque de geler dès les premiers froids - gel occasionnel jusqu'à -7°C - mais la racine tubéreuse reste vivante sous un paillage d'au moins 10 cm, et le pied repartira au printemps suivant - pour produire pendant 7 années! Presque toutes les parties se consomment : les jeunes pousses se mangent un peu comme des asperges, les feuilles comme des épinards, les fruits mais aussi les tubercules comme des pommes de terre, seules les tiges ne sont pas cuisinées.

Semis / Plantation

J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

Récolte

J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

Caractéristiques

Exposition
Besoins en eau
Granulométrie plants.granulometry_3
Résistance au gel Moyenne
Zone USDA 9a
Hauteur à maturité 120 - 500
pH 6.5 - 6.8

Identifier ma christophine

La christophine émet de longues tiges de plusieurs mètres de longueur, grimpantes grâce à des vrilles, portant des feuilles de 10 à 20 centimètres de long, entières, à nervation palmée, avec cinq lobes pointus et une base cordiforme. Les petites fleurs, jaunes ou blanc verdâtre, sont réunies en grappes pour les fleurs mâles alors que les fleurs femelles solitaires, et toutes apparaissant à l'aisselle des feuilles. Le fruit est une grosse baie d'une dizaine de centimètres de longueur, en forme de poire biscornue, jaune crème ou vert pâle, et souvent épineux. Il n'a, contrairement aux autres cucurbitacées, qu'une seule graine.

Planter ma christophine

Débutez nécessairement la culture en pot pour faire germer la graine dans une situation chaude, comme une serre, pour ensuite cultiver vos plants en pleine terre dans les régions au climat doux, ou en pot dans les autres régions, en exposition ensoleillée . Plantez, tout simplement, un fruit entier, dans un pot large de 20 cm. Posez-le à plat et recouvrez de 10 cm de terreau bien riche. Prévoyez un tuteur pour que la pousse s'y accroche. Laissez le plant croître dans une situation lumineuse et chaude avec des arrosages réguliers. La plantation en pleine terre se fera lorsque les gels ne sont plus à craindre, au soleil, dans un emplacement protégé du vent et avec un support, comme un grillage par exemple, dans un sol frais, profond, bien ameubli et correctement amendé. Pour avoir plus de chance de voir le plant résister aux rigueurs de l'hiver en climat tempéré, replantez la chayotte assez profond - 30 cm environ. Vous pouvez aussi poursuivre sa culture en pot sur une terrasse abritée mais ensoleillée. Rempotez alors la chayotte dans un pot d'au moins 15 litres avec du terreau.

Palisser ma christophine

La christophine a besoin d'être palissée pour bien se développer.

Arroser ma christophine

Les christophines s'arrosent à peu près comme les courges ou les courgettes, leurs cousines! Arrosez les semis et les nouvelles plantations une à deux fois par semaine, sans mouiller le feuillage. En été, surveillez les signes de dessèchements : les feuilles penchent vers le sol. Arrosez abondamment, une fois par semaine, moins si vous paillez, plus en cas de sécheresse.

Rentrer ma christophine

Mettez les pieds en pot à l'abri du gel, et maintenez le terreau humide pendant l'hiver.

Protéger ma christophine

Paillez abondamment votre pied avant les premiers gels.

Sortir ma christophine

Dès les beaux jours, vous rempoterez votre christophine afin de lui redonner un terreau riche et frais, et le pied repartira avec la chaleur.

Récolter ma christophine

La récolte intervient vers le mois de novembre, comme pour les courges. Elle est "possible 6 semaines après l’apparition des fleurs femelles, soit environ 30 j après la pollinisation. Traditionnellement, la maturité de récolte est évaluée par une légère pression de l’ongle sur le fruit ; le stade correct est atteint si cela ne blesse pas la peau. La qualité culinaire du fruit est fortement influencée par son état de maturité lors de la récolte : un fruit trop jeune est fortement aqueux et se conserve mal ; un fruit trop âgé est fibreux et difficile à préparer. La production moyenne est de 80 fruits par plants arrivant à maturité de fin août à fin novembre. Des températures inférieures à 13°C provoquent des dégâts sur les petits fruits immatures, et des températures supérieures à 28°C entraînent une croissance végétative excessive et la chute des fleurs et des fruits immatures. Les fruits se conserveront une bonne partie de l’hiver comme les pommes de terre dans un endroit frais (10°C) mais hors gel.

Groww, l'application de jardinage et de reconnaissance des plantes