Clématites tardives

Cette description regroupe les cultivars de clématites à floraison tardive, dits du "groupe 3", fleurissant de juillet à septembre sur le bois de l'année.
Nom commun : Clématites tardives
Nom latin : Clematis spp. 3
Famille : Renonculacées
Catégorie : Grimpantes
Type de plante: Vivace
A tailler
A tailler
Les cultivars de clématites à floraison tardive fleurissent de juillet à septembre selon, sur les pousses de l'année. Les clématites sont des grimpantes à feuillage parfois caduque, c'est à dire qu'à l'arrivée de l'hiver leurs feuilles et leurs tiges sèchent. Elles se mettent en "dormance" après avoir rapatrié leurs réserves dans leurs racines - et parfois le bas des tiges principales. Au retour du printemps elles produisent à un rythme époustouflant tiges, feuilles et fleurs, recherchent des supports pour s'accrocher, et repartent à l'assaut. Les espèces à feuillage persistant se contentent de rester "telles qu'elles" en comptant sur un hiver pas excessivement rigoureux.

Semis / Plantation

J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

Floraison

J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

Caractéristiques

Exposition
Besoins en eau
Granulométrie plants.granulometry_4
Résistance au gel Très bonne
Zone USDA 7a
Hauteur à maturité 1000 - 1500
pH 7

Identifier ma clématite tardive

Les Clématites - Clematis - forment un genre de la famille des renonculacées, qui comprend environ 30 espèces de vivaces herbacées à souche ligneuse et de plantes grimpantes, semi-ligneuses, persistantes ou caduques. Elles sont cultivées pour leur abondante floraison très décorative! Il existe plus de 40 cultivars, et du fait de la diversité des espèces, l'aspect des clématites varie considérablement. Groww distingue 3 types de clématites, principalement selon le type de taille à effectuer : cette description concerne les clématites à floraison tardive, dites du "groupe 3", fleurissant de juillet à septembre sur le bois de l'année.

Planter ma clématite tardive

Plantez de préférence en fin d'automne ou en hiver, dans un sol non gelé, pendant le repos végétatif de la plante. Faites un trou au moins deux fois plus gros que la motte. Bassinez les racines avant la plantation, cela améliorera grandement les chances de reprise, quel que soit le conditionnement. Formez une cuvette autour du pied, qui servira à l'arrosage pendant les premiers mois. Tassez la terre autour des racines (ne pas hésiter à utiliser tout le poids du corps). Arrosez jusqu'à remplir la cuvette de plantation (au moins deux arrosoirs). Les clématites préfèrent avoir de l'ombre au pied, qui peut être apportée par l'intermédiaire d'une tuile plate, par exemple. Recouvrez également le pied d'une petite butte de terre, qui favorisera l'émission de pousses depuis la souche. Fournissez à la clématite un petit tuteur pour l'amener jusqu'à son support définitif. Prévoyez un support conséquent, les clématites atteignent facilement 5 m malgré une taille régulière.

Tailler ma clématite tardive

Les clématites du groupe 3 se taillent simplement en rabattant à la toute fin de l'hiver toutes les tiges au dessus d'une belle paire de bourgeons, entre 20 et 30 cm du sol.

Arroser ma clématite tardive

Arrosez le premier mois deux fois par semaine si vous avez planté en saison, et éventuellement l'été en cas de sécheresse. Vu qu'elles fleurissent hyper tôt, les clématites précoces n'ont pas besoin d'arrosage durant la floraison. Pour l'arrosage des grimpantes, mieux vaut procéder à des arrosages important peu fréquents, pour inciter le système racinaire à aller chercher l'eau en profondeur. Il convient donc d'arroser à satiété, c'est à dire jusqu'à ce que la cuvette de plantation soit remplie, et ne se vide que très lentement.

Palisser ma clématite tardive

Raccrochez les nouvelles tiges à un support, si leurs vrilles ne le trouvent pas spontanément et que la plante "s'affale""

Pailler ma clématite tardive

Pailler les grimpantes afin de limiter la concurrence des adventices, et l'évaporation. Une couche de 5-10cm de paillage d'écorces ou de bois est recommandée.

Fertiliser ma clématite tardive

En février, paillez les clématites avec du compost ou du fumier bien décomposé, avant la pousse printanière, enfoui par un léger bêchage ou réparti dans de petits trous creusés pas très loin des racines. Évitez cependant l’excès d’engrais, qui favorise le feuillage au détriment des fleurs.

Groww, l'application de jardinage et de reconnaissance des plantes