Haworthie à bande

L'une des espèces les plus populaires !
Nom commun : Haworthie à bande
Nom latin : Haworthia attenuata
Famille : Liliacées
Catégorie : Intérieur
Type de plante: Vivace
Cette espèce - dont de nombreuses variétés existent - forme généralement d'assez grosses rosettes vert foncé aux feuilles ornées de ponctuations blanches sur les deux faces, se terminant par une pointe non piquante. Elle supporte les expositions faibles - sur le bord de fenêtre par exemple, ou à l'ombre d'autres plantes.

Semis / Plantation

J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

Floraison

J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

Caractéristiques

Exposition
Besoins en eau
Granulométrie plants.granulometry_5
Résistance au gel Faible
Zone USDA 11a
Hauteur à maturité 0 - 15
pH 6 - 8

Planter mon haworthia

Plante de climat plutôt doux, l'haworthia s’adapte plutôt bien à l’intérieur de nos maisons et de nos appartements. Elle se développera bien avec une température de 18-22° (moins en hiver, si possible) et a besoin de lumière. Plantez dans un mélange de terre et de sable à parts égales, dans un contenant de votre choix, et couvrez d'un paillage minéral pour faire joli. Attention : évitez de la placer directement derrière une vitre trop exposée!

Arroser mon haworthia

L'haworthia n'aime pas l'humidité, et a des besoins en eau assez limités : elle stocke tout dans ses feuilles épaisses ! Pendant la période de croissance (printemps, été), l'arrosage sera un peu régulier - une à deux fois par mois - mais mesuré afin de ne pas asphyxier les racines de la plante. A l'automne, espacez doucement les arrosages, jusqu'à l'hiver où un simple apport d'eau une fois par mois devrait suffire. Préférez une eau non calcaire, et à température ambiante plutôt que trop fraîche car la différence de température peut provoquer un stress important pour votre plante.

Vaporiser mon haworthia

Par temps sec, vaporisez votre plante avec de l'eau pas trop calcaire, afin de nettoyer la poussière sur les feuilles : elle n'en sera que plus belle !

Rempoter mon haworthia

A la sortie de l'hiver tous les 3 ou 4 ans, rempotez votre haworthia dans un pot légèrement plus grand que l'actuel, avec un mélange de sable et de terreau. Couvrez le nœud racinaire, mais ne laissez pas les feuilles toucher la terre. Mettez le nœud racinaire de haworthia juste au-dessus de la surface du sol ! N'arrosez pas lors des premiers jours suivants le rempotage : les racines endommagées par le rempotage augmentent les chances de pourrissement des racines. Attendez quelques jours et arrosez légèrement les deux premières fois.

Sortir mon haworthia

N'hésitez pas à sortir votre haworthia pour l'été ! Evitez simplement de la placer directement au soleil de midi, ou trop à l'ombre - acclimatez la plus doucement, et bien sûr, surveillez l'arrosage ! Vous la rentrerez dès la fin de l'été.

Rentrer mon haworthia

Rentrez votre haworthia bien avant les première nuits fraîches, idéalement dans une pièce pas trop chauffée pour qu'elle "ressente" tout de même l'hiver : une bonne période hivernale fraîche avec 5 à 10 °C la nuit sans lumière artificielle ! Vous arroserez une fois par mois en hiver.

Surveiller mon haworthia

Si les feuilles deviennent plates et basses, augmentez l'exposition au soleil. Les feuilles de l'haworthia doivent pousser vers le haut ou vers l'extérieur de façon anguleuse, vers la lumière du soleil. Si elles tendent vers le sol ou qu'elles poussent à plat vers l'extérieur, c'est que le plant ne reçoit probablement pas assez de soleil. Déplacez-le vers un endroit ensoleillé. S'il est à l'intérieur, pensez à le laisser dehors pendant la journée ! A l'inverse, si les feuilles virent au brun, réduisez l'exposition au soleil. Si les feuilles sont fines et frisées, augmentez l'arrosage ! Et si les feuilles virent au jaune ou s'affaissent, arrêtez d'arroser. Les feuilles jaunies ou qui « s'écroulent » souffrent d'un excès d'eau. L'haworthia est peu sensible aux maladies, sauf lorsqu'il est trop arrosée. Il peut alors subir les attaques de cochenille farineuse. Les cochenilles sont des insectes piqueurs suceurs recouverts d’une sorte de carapace cireuse ou pulvérulente. On peut les décoller avec un coton tige imbibé d'alcool s'ils font trop de dégâts. Dans tous les cas, vérifiez la fréquence de vos arrosages, et éventuellement l'hygrométrie de la pièce.

Groww, l'application de jardinage et de reconnaissance des plantes