Lotier de Berthelot

Un cousin du pois - mais en version rampante!
Nom commun : Lotier de Berthelot
Nom latin : Lotus berthelotii
Famille : Fabacées
Catégorie : Annuelle
Frileuse
Frileuse
Fleurie
Fleurie
Petit pot
Petit pot
Lotus berthelotii - le lotier de Berthelot - est une plante à fleurs vivace de la famille des pois, endémique des îles Canaries mais presque éteinte à l'état sauvage, et largement cultivée comme plante ornementale pour son feuillage argenté, ses fleurs rouges ressemblant à des aiguilles, et sa tolérance à la sécheresse. C'est un arbuste au port rampant ou rampant, les feuilles sont divisées en 3-5 folioles minces, chaque foliole de 1 à 2 centimètres, densément recouvertes de fins poils argentés, et de fleurs de couleur rouge orangé à rouge.

Semis / Plantation

J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

Floraison

J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

Caractéristiques

Exposition
Besoins en eau
Granulométrie plants.granulometry_2
Résistance au gel Faible
Zone USDA 11a
Hauteur à maturité 20 - 40
pH 5.8 - 6.4

Semer mon lotier

A savoir : Le lotier ne supporte pas le gel en dessous de -3°C. En région froide, un jeune pied ou un semis de lotier ne fleurit pas toujours la première année. Il vous faudra donc l'hiverner à l’abri du froid dans une pièce claire pour qu’il fleurisse l’année suivante. A l'extérieur: Semez le lotier directement en pleine terre dans les climats doux, seul ou en mélange avec d’autres annuelles. A l'intérieur: En février ou mars, semez sous abri en caissette - vous repiquerez 2 à 4 semaines plus tard les plants, pour les placer en terre en avril.

Repiquer mon lotier

Repiquez la plantule entre deux et quatre semaines après la plantation (dès que le plant est suffisamment développé pour être manipulable). Séparez délicatement les plants et replantez les individuellement dans un godet empli de terreau de repiquage, ou d'un mélange de terre et de compost bien décomposé. Arrosez copieusement à la plantation, puis chaque jour pendant les premières semaines.

Planter mon lotier

Environ deux mois après le semis, et 6 semaines après le repiquage, les plants ont pris suffisamment de force pour être mis en pleine terre. Plantez les dans des planches de culture travaillées finement (bêchées, griffées puis ratissées), en vérifiant que les dernières gelées printanières sont passées. Une fois la planche correctement préparée, il suffit de faire un petit trou au plantoir, de sortir le plant de son godet, de le déposer dans le trou, et de bien tasser la terre pour la mettre au contact des racines. Respectez un espacement entre les plants correspondant à un tiers de sa largeur prévue. Arrosez copieusement pour faciliter l'enracinement.

Pailler mon lotier

Paillez entre les plants, une à deux semaines après le repiquage, à l'aide de feuilles séchées ou de bois broyé (ou tout autre paillage conservant bien l'humidité). Cela limitera l'évaporation au niveau du sol, et donc les besoins en arrosage et en désherbage.

Arroser mon lotier

L’arrosage est bienvenu pour soutenir la floraison estivale, et doit être surveillé pour les lotiers en pot. Arrosez les semis et les jeunes plants en pluie fine pour ne pas les déraciner, en prenant garde de ne pas les noyer (attention aux pots non percés au fond). Une fois en pleine terre ou en pot, et bien développés, les plants n'auront besoin d'eau qu'en cas de sécheresse sévère.

Rentrer mon lotier

Vos lotiers en pot ne supporteront pas les gels, mais ils ne sont pas non plus adaptés à la vie de salon ! Vous pouvez les rentrer pour l'hiver - en leur trouvant une place au frais et à la lumière - en véranda par exemple. Inutile d'imaginer les garder au salon !

Sortir mon lotier

Vos lotiers en pot seront beaucoup mieux dehors une fois la crainte des grands gels passés ! Hop !

Groww, l'application de jardinage et de reconnaissance des plantes