Plante dragée

Le saviez-vous? Le nom latin Pachyphytum oviferum signifie "plante grasse portant des oeufs".
Nom commun : Plante dragée
Nom latin : Pachyphytum oviferum
Famille : Crassulacées
Catégorie : Intérieur
Type de plante: Vivace
Débutant
Débutant
Sobre
Sobre
Petit pot
Petit pot
Pachyphytum est un genre botanique comprenant une quinzaine d'espèces succulentes, originaires de régions du Mexique situées à une altitude de 600 à 1 500 m. P. oviferum, la plante dragée, est l'espèce la plus connue du genre. Les tiges sont dressées puis retombantes avec le temps, et portent des feuilles épaisses de couleur gris-bleuâtres à glauques, avec un aspect pruiné, en forme de dragées ou de petits œufs serrées les unes contre les autres et qui ont donné leur nom à l'espèce. Les inflorescences sont de couleur rouge en forme de clochettes.

Semis / Plantation

J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

Floraison

J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

Caractéristiques

Exposition
Besoins en eau
Granulométrie plants.granulometry_2
Résistance au gel Moyenne
Zone USDA 8b
Hauteur à maturité 10 - 20
pH 6.4 - 6.8

Planter mon pachyphytum

Plante de climat chaud et sec, cette plante s’adapte plutôt bien à l’intérieur de nos maisons et de nos appartements. Elle se développera bien avec une température de 18-22° (et moins en hiver, si possible) et a besoin de lumière. Il est possible de la garder à l'extérieur, si les températures dans votre région ne descendent pas durablement en dessous du zéro fatidique - dans ce cas, gardez la en pot, pour pouvoir la rentrer en hiver !

Arroser mon pachyphytum

Cette plante n'aime pas l'humidité, et a des besoins en eau très limités : elle stocke tout dans ses feuilles épaisses ! Pendant la période de croissance (printemps, été), l'arrosage sera un peu régulier - une à deux fois par mois - mais mesuré afin de ne pas asphyxier les racines de la plante. A l'automne, espacez doucement les arrosages, jusqu'à l'hiver où un simple apport d'eau une fois par mois devrait suffire - voire moins !

Vaporiser mon pachyphytum

Par temps sec, vaporisez votre plante avec de l'eau pas trop calcaire, afin de nettoyer la poussière sur les feuilles : elle n'en sera que plus belle ! Attention : cette plante a tendance à pousser en direction du soleil. Pour l’équilibrer, faites-la pivoter un peu, régulièrement, sur elle-même.

Tailler mon pachyphytum

Lorsque certaines branches n’ont plus un bel aspect ou qu’elles sont trop vieilles, vous pouvez tailler, idealement au printemps, après la floraison. Le mieux est de tailler à la main en cassant doucement les tiges. Veillez à conserver absolument 3 à 5 feuilles sur chaque branche, au risque de trop l'affaiblir.

Fertiliser mon pachyphytum

Jamais ! Cette plante préfère les sols pauvres, vraiment !

Rempoter mon pachyphytum

A la sortie de l'hiver tous les 3 ou 4 ans, rempotez votre pachyphytum dans un pot légèrement plus grand que l'actuel, avec un mélange de sable et de terreau.

Multiplier mon pachyphytum

Votre pachyphytum se multiplie très facilement par bouturage : Il survit en fait plusieurs jours sans racines ! Prélevez un rameau de 7 à 10 centimètres, mais parfois une simple feuille cassée peut faire l'affaire ! Laissez-le sécher quelques jours jusqu’à l’apparition d’un "cal" - c'est un petit renflement - à sa base, normalement sous 4 jours. Posez-le alors dans un pot en surface d’un substrat de sable ou de mélange terre/sable légèrement humide. Maintenez le dans une pièce à température comprise entre 20 et 25 °C environ, et à un emplacement bénéficiant de beaucoup de lumière, mais pas en plein soleil ! Arrosez modérément en laissant sécher la surface du substrat entre 2 arrosages. Au bout de quelques jours, une plantule identique apparaîtra à la base de la feuille : repiquez les jeunes plants dans un autre pot au bout de 3 mois environ.

Surveiller mon pachyphytum

Votre pachyphytum est peu sensible aux maladies, sauf lorsqu'il est trop arrosé. Il peut alors subir les attaques de cochenille farineuse ou de kermès, de mildiou ou de thrips. Les cochenilles sont des insectes piqueurs suceurs recouverts d’une sorte de carapace cireuse ou pulvérulente. Si les feuilles deviennent collantes et se couvrent de fumagine et que les parties de la plante infectées se dessèchent, pulvérisez de l’huile de colza pour les étouffer. Le thrips est un petit insecte piqueur ravageur de 1 à 2 mm qui apparaît par temps chaud et sec, un peu comme les araignées rouges. Une pulvérisation d’eau légèrement additionnée de savon sur les feuilles dès les premières manifestations peut l’endiguer. Dans tous les cas, vérifiez la fréquence de vos arrosages, et éventuellement l'hygrométrie de la pièce.

Sortir mon pachyphytum

N'hésitez pas à sortir votre pachyphytum pour l'été ! Evitez simplement de la placer directement en plein soleil ou en situation trop peu abritée - acclimatez la plus doucement, et bien sûr, surveillez l'arrosage ! Vous la rentrerez dès la fin de l'été.

Rentrer mon pachyphytum

Rentrez votre pachyphytum bien avant les première nuits fraîches, idéalement dans une pièce pas trop chauffée pour qu'elle "ressente" tout de même l'hiver. C'est d'ailleurs à cette seule condition qu'elle produira des petites fleurs en forme d'étoile au début du printemps : une bonne période hivernale fraîche avec 5 à 10 °C la nuit sans lumière artificielle ! Vous arroserez une fois par mois en hiver.

Groww, l'application de jardinage et de reconnaissance des plantes