Souci

Petite annuelle qui fleurit dès le printemps jusqu'aux premières gelées, le souci est florifère et très facile à réussir - sans souci !
Nom commun : Souci
Nom latin : Calendula officinalis
Famille : Asteracées
Catégorie : Annuelle
Débutant
Débutant
Plante de bordure, de massif ou de rocaille, le souci est spectaculaire du printemps à l'automne grâce à sa floraison généreuse et qui se renouvelle sans cesse. Il existe un grand nombre d'espèces et de variétés qui offrent de superbes inflorescences aux tons jaunes et orangées. Le souci repousse aussi naturellement de nombreux parasites, comme les pucerons - bon à savoir si vous avez un potager !

Semis / Plantation

J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

Floraison

J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

Caractéristiques

Exposition
Besoins en eau
Granulométrie plants.granulometry_3
Résistance au gel Moyenne
Zone USDA 9a
Hauteur à maturité 50 - 70
pH 6 - 7

Identifier mes soucis

Le souci - Calendula - est un genre d'environ 20 espèces de plantes herbacées annuelles ou vivaces de la famille des Asteracées, originaires de la région méditerranéenne. Il mesure généralement entre 5 et 50 cm de hauteur. C'est une herbacée pérenne à courte vie, en fait souvent cultivée comme annuelle, à fleurs jaunes ou jaune orangé, dont la floraison commence aux premiers jours du printemps et peut durer presque toute l'année. L'origine du nom français n'ai rien à voir avec les ennuis! Il vient en réalité du bas latin solsequier, qui signifie 'qui suit le soleil' car les inflorescences du souci s'ouvrent le matin !

Semer mes soucis

Dès le milieu du mois de mars pour les climats doux et à partir d’avril dans les régions plus au nord, choisissez un endroit bien ensoleillé mais non brûlant pour vos soucis. Comme pour l’aster, une terre ordinaire de jardin mélangée à du terreau est idéale. Évitez les sols trop lourds et trop compacts qui maintiennent l’humidité au détriment des soucis. Pour en faire un beau couvre-sol, prévoyez une dizaine de pieds par m2 - mais il acceptera aussi les jardinières !

Eclaircir mes soucis

Une fois le semis bien levé vous pouvez éclaircir pour aérer vos jeunes plantes. Cela consiste à retirer les plants les plus fragiles et trop serrés. Gardez une dizaine de plants au mètre carré - bien répartis !

Pailler mes soucis

Paillez entre les plants, une à deux semaines après le repiquage, à l'aide de feuilles séchées ou de bois broyé (ou tout autre paillage conservant bien l'humidité). Cela limitera l'évaporation au niveau du sol, et donc les besoins en arrosage et en désherbage.

Arracher mes soucis

Si vous avez vraiment trop de soucis, vous pouvez vous défouler en les arrachant ! De toute façon, après la floraison ils vont sécher, donc il faudra les arracher, d'autant plus si vous ne voulez pas qu'ils fassent des graines. Pour les plantes avec un enracinement superficiel, il suffit de tirer dessus. Sinon, aidez-vous d'une bêche pour décompacter un peu la terre autour.

Arroser mes soucis

Arrosez les semis et les jeunes plants en pluie fine pour ne pas les déraciner, en prenant garde de ne pas les noyer (attention aux pots non percés au fond). Une fois en pleine terre ou en pot, et bien développés, les soucis s’accommoderont d'un arrosage hebdomadaire au jet ou à l'arrosoir, le matin ou le soir.

Multiplier mes soucis

Les soucis se multiplient principalement par semis, donc pensez à récolter les graines en fin d'été, et à les semer à partir de mars. Les semis spontanés ne sont pas si rares et on voit parfois réapparaître au printemps les fleurs disparues durant l’hiver.

Groww, l'application de jardinage et de reconnaissance des plantes