Agérate

Facile d'entretien, habituée des jardins publics, l'Agérate fait merveille sur nos balcons. Il faut tout de même la semer chaque année.

Nom commun : Agérate
Nom latin : Ageratum houstonianum
Famille : Asteracées
Catégorie : Annuelle
Frileuse
Frileuse
A tailler
A tailler
Plein soleil
Plein soleil
Fleurie
Fleurie

L'Agérate forme de belles masses fleuries, qui ornent les massifs et les jardinières de juillet aux gelées. Ce sont des annuelles d'origine mexicaine à croissance rapide, compactes, au port arrondi. La floraison dure de juin à octobre.

Semis / Plantation

J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

Floraison

J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

Caractéristiques

Exposition
Granulométrie
Besoins en eau
Résistance au gel Moyenne
Zone USDA 9a
Hauteur à maturité 15 - 50
pH 7 - 7

Semer mon agérate

Semez les agérates sous abri entre 16 et 18°C, en mars-avril (ou éventuellement en automne). Attention, les jeunes plants supportent une température minimale de 10°C, pas moins !

Repiquer mon agérate

Repiquez les plantules entre deux et quatre semaines après la plantation - dès que le plant est suffisamment développé pour être manipulable. Séparez délicatement les plants et replantez les individuellement dans un godet empli de terreau de repiquage, ou d'un mélange de terre et de compost bien décomposé. Arrosez copieusement à la plantation, puis chaque jour pendant les premières semaines.

Planter mon agérate

Environ deux mois après le semis, et 6 semaines après le repiquage, les plants ont pris suffisamment de force pour être mis en pleine terre. Plantez-les à leur emplacement définitif, dans une terre travaillée finement (bêchée, griffée puis ratissée), en vérifiant que les dernières gelées printanières sont passées. Une fois la planche correctement préparée, il suffit de faire un petit trou au plantoir, de sortir le plant de son godet, de le déposer dans le trou, et de bien tasser la terre pour la mettre au contact des racines. Respectez un espacement entre les plants correspondant à un tiers de sa largeur prévue. Arrosez copieusement pour faciliter l'enracinement.

Pailler mon agérate

Paillez entre les plants, une à deux semaines après le repiquage, à l'aide de feuilles séchées ou de bois broyé (ou tout autre paillage conservant bien l'humidité). Cela limitera l'évaporation au niveau du sol, et donc les besoins en arrosage et en désherbage.

Arracher mon agérate

Pour les plantes avec un enracinement superficiel, il suffit de tirer dessus, en prenant soin d'éliminer les racines au maximum. Sinon, aidez-vous d'une bêche.

Arroser mon agérate

Arrosez les semis et les jeunes plants en pluie fine pour ne pas les déraciner, en prenant garde de ne pas les noyer (attention aux pots non percés au fond). Une fois en pleine terre ou en pot, et bien développés, les plants s’accommoderont d'un arrosage au jet ou à l'arrosoir, le matin ou le soir. A l'intérieur, prenez toujours garde de ne trop mouiller le feuillage, cela favoriserait les maladies. Arrosez copieusement en été pour favoriser la floraison.

Tailler mon agérate

La suppression des fleurs fanées au fur et à mesure évite l’épuisement de la plante et stimule l’apparition de nouvelles inflorescences. En fin de saison, laissez-en quelques unes, pour récupérer les graines, ou laissez-les simplement tomber au sol pour la saison suivante !

Multiplier mon agérate

Les annuelles comme l'agérate se multiplient principalement par semis, donc pensez à récolter les graines en fin d'été, et à les semer à nouveau sous abri à partir de mars. Si on ne touche pas aux fleurs, la plante peut se semer spontanément d’année en année !

Groww, l'application de jardinage et de reconnaissance des plantes