Betterave

La betterave potagère est un excellent légume de culture facile.
Nom commun : Betterave
Nom latin : Beta vulgaris
Famille : Amaranthacées
Catégorie : Potager
Type de plante: Bisanuelle
Comestible
Comestible
La betterave, Beta vulgaris subsp. vulgaris, est une sous-espèce de plantes de la famille des Amaranthaceae, cultivées pour leurs racines charnues consommées comme légumes. Les betteraves se cultivent très longtemps.

Semis / Plantation

J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

Floraison

J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

Récolte

J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

Caractéristiques

Exposition
Granulométrie
Besoins en eau
Résistance au gel Très bonne
Zone USDA 6a
Hauteur à maturité 20 - 40
pH 7 - 7

Identifier mes betteraves

La betterave, Beta vulgaris subsp. vulgaris, est une sous-espèce de plantes de la famille des Amaranthacées, cultivées pour leurs racines charnues, et utilisées comme légume. Parmi les betteraves potagères, on peut citer la crapaudine, variété très ancienne, rustique et tardive, la longue rouge noire des vertus à racine volumineuse, très productive et la noire plate d'Égypte très précoce dont les racines ne sont presque pas enterrées. Le saviez vous? Les betteraves cultivées, dicotylédones, apétales, dériveraient de la betterave maritime (actuellement classée comme Beta vulgaris L. subsp. maritima (L.) Arcang.) qui est spontanée sur les rivages maritimes en Europe !

Semer mes betteraves

A l'extérieur: Pour pouvoir profiter au maximum de la betterave, vous pouvez échelonner les semis du mois de mars jusqu'au mois de juin. Au mois de mars, semez sur couche. Vous procéderez en pépinière pour le mois d'avril puis en place pour les mois de mai et juin. L'idéal reste le semis en place, moins perturbateur. Les semis se font en poquets de 3-4 graines tous les 20 cm, à 2 cm de profondeur, sur des lignes distantes d'au moins 30 cm. La levée intervient au bout d'une semaine. Lorsque les premières vraies feuilles apparaissent, conservez un seul plant par poquet. A l'intérieur: Vous pouvez semer sous abri en tout début de saison - l'idéal reste le semis en place, à couvert, si vous pouvez ensuite retirer la protection ! Semez en poquets de 3-4 graines tous les 20 cm, à 2 cm de profondeur, sur des lignes distantes d'au moins 30 cm. La levée intervient au bout d'une semaine. Lorsque les premières vraies feuilles apparaissent, vous conserverez un seul plant par poquet.

Eclaircir mes betteraves

Après un semis en place, ne gardez qu'un seul plant par poquet.

Repiquer mes betteraves

Le repiquage se fait à 5 feuilles, pour les plants que vous n'aurez pas pu semer directement en place. Coupez au préalable le bout des feuilles et des racines et pralinez ces dernières pour favoriser la reprise. Plantez ensuite en terre, à l'emplacement définitif, en prenant garde de préserver la motte autour des racines.

Planter mes betteraves

Comme la plupart des légumes racines, la betterave craint l'excès d'humidité. Il faudra donc lui préparer un sol léger, frais, profond et riche en humus. Une exposition ensoleillée est recommandée.

Pailler mes betteraves

Paillez assez abondamment, pour vous éviter la corvée de l'arrosage, et les adventices.

Arroser mes betteraves

La betterave n'aime pas avoir soif : surveillez la terre tout au long de sa croissance. Arrosez dès que le sol est sec !

Récolter mes betteraves

Vous pouvez commencer à récolter à partir de la mi-juillet si vous avez semé en avril et en fonction de vos besoins, jusqu'aux premières gelées. Le saviez vous? Les fanes - les feuilles - surtout jeunes, se mangent et c'est délicieux, en salade ou cuites, comme des épinards !

Surveiller mes betteraves

La betterave peut être victime du mildiou, de la rouille ou de la cercosporiose, trois maladies qui s'attaquent aux feuilles. Les racines quant à elles sont la cible du ver blanc (larve du hanneton). Le respect des « bonnes » pratiques culturales ( apports de fumure et compost, rotation des cultures, arrosage modéré) reste toujours un bon moyen de prévention contre les attaques d'insectes ou de maladies. Les feuilles de chou coupées en morceaux et étalées sur les rangs feraient fuir les vers blancs. De nombreux prédateurs naturels, comme les oiseaux ou les hérissons, se nourrissent de vers et de chenilles. Il faut donc faire en sorte de préserver l'habitat de ces auxiliaires efficaces.

Groww, l'application de jardinage et de reconnaissance des plantes