Chèvrefeuille

Chèvrefeuille

Arbuste ou plante grimpante à fleurs, facile et très décorative.

Nom commun : Chèvrefeuille
Nom latin : Lonicera spp.
Famille : Caprifoliacées
Catégorie : Grimpante

Le chèvrefeuille - le genre Lonicera - est un arbuste de la famille des Caprifoliacées. Certaines espèces sont aussi nommées camérisier. L'habitat naturel de la plupart des 200 espèces de chèvrefeuille est la lisière des forêts, les haies et les bords de chemins creux.

Semis / Plantation

J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

Floraison

J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

Identifier mon chèvrefeuille

Type de plante Grimpante
Végétations Vivace
Hauteur à maturité 200 - 500
pH 6 - 7

Emplacement / Exposition

Exposition
Granulométrie
Besoins en eau
Résistance au gel Très bonne
Zone USDA 6a

Pailler mon chèvrefeuille

Votre chèvrefeuille est une plante de sous-bois : il aime les sols frais et meubles. Offrez lui un bon paillage à chaque début de saison, bien épais, même - et surtout ! - s'il est cultivé en pot.

Arroser mon chèvrefeuille

Le chèvrefeuille a besoin d’un sol frais, surtout l’été, mais il n'a en fait pas de gros besoins en eau : il craint surtout les longues périodes de sécheresse, surtout si il est en pot. S'il est en pot, vous le surveillerez régulièrement, sans laisser le substrat sécher entre deux apports, surtout, bien évidemment les premières semaines. S'il est planté directement en terre, après les premières semaines pendant lesquelles vous l'arrosez assez régulièrement, surtout si vous avez planté au printemps, vous n'aurez plus besoin de vous en soucier qu'en cas de grosses chaleurs.

Surveiller mon chèvrefeuille

Le chèvrefeuille est assez rustique lorsqu’il est bien installé. Il peut néanmoins être victime d’un champignon, l’oïdium, qui se caractérise par une couche blanche ou grise sur les feuilles, et peut aussi subir une invasion de pucerons : les feuilles s’enroulent ou se recroquevillent, et si vous retournez quelques feuilles vous apercevez quelques parasites de couleur verte ou brune ! Aux premiers signes d'attaque, sortez le bicarbonate de soude ! En raison de son ph basique, le bicarbonate de soude empêche la formation des spores du champignon. Diluez 1 à 2 cuillère à café de bicarbonate de soude par litre d’eau et ajoutez 1 cuillère à café de savon de Marseille liquide ou de lait - ce qui permettra à la solution d'accrocher aux feuilles. Pulvérisez cette solution sous et sur les feuilles et renouvelez après toute grosse pluie.

Crédit photo : Alexandre Dulaunoy