Jasmin d'hiver

Célèbre grimpante à floraison hivernale jaune.
Nom commun : Jasmin d'hiver
Nom latin : Jasminum nudiflorum
Famille : Oléacées
Catégorie : Grimpantes
Type de plante: Vivace
Le jasmin d'hiver est une plante exceptionnellement pratique, il résiste aux gelées, fleurit jaune de décembre à avril, et résiste bien aux maladies. C'est une plante grimpante qui forme des tiges arquées sans système de fixation. Il faut donc la palisser contre un support, ou se contenter de son aspect hirsute naturel. N.B : Cette espèce de jasmin n'est pas particulièrement parfumée.

Floraison

J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

Caractéristiques

Exposition
Granulométrie
Besoins en eau
Résistance au gel Très bonne
Zone USDA 6a
Hauteur à maturité 100 - 300
pH 6.5 - 7.2

Identifier mon jasmin d'hiver

C'est d'abord à l'odeur de ses fleurs qu'on reconnaît le jasmin, mais pas le jasmin d'hiver ! Lui se reconnait à ses tiges arqué, et à sa floraison jaune interminable. Il porte des fleurs en tube, qui s'ouvrent en plateau, formées de six pétales. Celles-ci apparaissent avant les feuilles qui sont trifoliées, à folioles ovales, simples.

Planter mon jasmin d'hiver

Plantez au printemps ou à l’automne, dans un endroit bien abrité du vent, au soleil ou à mi-ombre, sachant que l'exposition détermine la floraison - hé oui ! - et dans un sol ordinaire à riche, mais correctement drainé. Prévoyez un support sur lequel la plante va pouvoir grimper, le long d’un mur ou d’une treille par exemple. Si votre sol est sablonneux, incorporez du compost dans le trou de plantation, et dans un sol très lourd, amendez avec sable et compost : le jasmin n'aime pas beaucoup l'eau stagnante, ne réalisez pas de cuvette à son pied !

Pailler mon jasmin d'hiver

Couvrez en début d'été le pied d'un paillis léger pour garder le sol frais - à l'inverse à l'automne, un mulch bien épais protégera éventuellement votre jasmin de la morsure du froid !

Arroser mon jasmin d'hiver

Arrosez par apports importants, au printemps et en été la première année, souvent, la deuxième un peu moins, puis uniquement en cas de sécheresse et ce sera tout : en dehors de ces conditions particulières, votre jasmin se débrouillera très bien tout seul. En pot, bien sûr, il faudra surveiller le substrat et arroser dès qu'il est sec.

Fertiliser mon jasmin d'hiver

Enrichissez le pied au printemps, en particulier les premières années, avec un bon lit de compost.

Tailler mon jasmin d'hiver

Ne taillez surtout pas les premières années, cette plante prend son temps pour s’installer. Laissez-la pousser à son rythme, vous serez étonné de sa vigueur par la suite. Raccourcissez l'ensemble des rameaux chaque année après la floraison si vous voulez lui conserver un forme compacte. Retirez également une partie des vieux rameaux qui sont progressivement recouverts par les plus jeunes.

Rentrer mon jasmin d'hiver

Si vous avez choisi une variété un peu fragile aux froids, et que vous cultivez votre jasmin en pot, rentrez le pour l'hiver, dans une pièce lumineuse, mais pas trop chaude.

Sortir mon jasmin d'hiver

Sortez votre jasmin en pot, dès les dernières nuits fraîches passées. Trouvez lui un emplacement ensoleillé, mais bien abrité du vent.

Multiplier mon jasmin d'hiver

Multipliez le jasmin par bouturage ou par marcottage ! Le marcottage, c'est comme ça : en tout début de printemps, choisissez une branche un peu basse, bien longue et vigoureuse partant de la base de la plante. Tous les 20 cm environ, effeuillez la tige sur une longueur de 5 cm, et pratiquez une incision superficielle sur chaque partie défeuillée à l'aide d'un greffoir, ou d'un couteau bien aiguisé et désinfecté ! Courbez la tige pour l’accompagner délicatement au niveau du sol, maintenez la au sol, et creusez des poches circulaires de 15 cm de profondeur à ces emplacements. Remplissez les au 3/4 avec du terreau, mélangé à du sable. Par des courbures successives, fixez le rameau au sol à l'aide d'attache en « U » ou de sardines. Chaque partie préparée devra correspondre à une poche. Rebouchez ensuite les trous et tassez délicatement le mélange en surface. Redressez enfin l'extrémité de la tige, en plantant si nécessaire un petit tuteur à son pied. Arrosez copieusement ! A l'automne suivant, vérifiez la présence de racines. Si tout va bien, coupez à l'aide d'un sécateur les nouvelles plantes pour les détacher du pied mère et installez les bien à l'abri jusqu'au printemps suivant ! Pour bouturer, opérez après la floraison. Coupez une bouture de 15 cm de longueur, retirez les feuilles du bas et gardez celles du haut. Dans un pot, mettez une couche de graviers pour le drainage, puis mélangez du sable et de la tourbe. Tassez avec les doigts. Creusez un trou de 10 cm pour y mettre la bouture. Arrosez en pluie fine. Placez le pot à l'ombre sous abri et maintenez humide. Vous mettrez en place au printemps suivant.

Groww, l'application de jardinage et de reconnaissance des plantes