Lemaireocereus

Cactus colonnaire à bords côtelés.
Nom commun : Lemaireocereus
Nom latin : Lemaireocereus spp.
Famille : Cactacées
Catégorie : Intérieur
Type de plante: Vivace
On vous le dit tout net: le genre Lemaireocereus n'existe plus vraiment d'un point de vue botanique, puisque ses espèces ont été re-réparties entre les genres Stenocereus spp. et Pachycereus spp. Ceci dis, pour ce qui nous concerne ici - l'entretien de vos plantes, ça n'a pas une importance cruciale. Les cactus du genre Lemaireocereus sont originaires des zones semi-désertiques d'Amérique et du Mexique. Ils apprécient donc un sol pauvre en azote, un arrosage modéré, beaucoup de lumière, et des températures toujours supérieures à 7°C.

Semis / Plantation

J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

Caractéristiques

Exposition
Granulométrie
Besoins en eau
Résistance au gel Faible
Zone USDA 11b
Hauteur à maturité 50 - 500

Identifier mon lemaireocereus

Les cactus sont des plantes herbacées ou des arbustes, généralement à forme végétative très particulière, avec la fonction chlorophyllienne transférée aux tiges. Souvent épineux, pérennes, le plus souvent succulents, les cactus sont parfois épiphytes ou grimpants. L'aspect actuel des cactus s'explique principalement par l'adaptation aux conditions de sécheresse, à l'origine du développement de la fonction de stockage et de la réduction des surfaces d'évaporation. Pour distinguer les vrais cactus des plantes qui leur ressemblent, il faut se reporter aux critères d'appartenance à la famille des Cactaceae. L'identification se fait par la présence d'aréoles, et, comme plus généralement en botanique, par les fleurs et les fruits. Les cactus du genre Lemaireocereus qui nous intéressent ici sont de forme colonnaire, ils mesurent plusieurs mètres de hauteur à l'état adulte, et peuvent être arborescents. Ils forment des bords côtelés - pas comme du velours, parce que ceux-ci sont garnis d'épines. Ces épines sont en petites aréoles de plusieurs épines acérées. Le nombre de côtes varie entre 4 et 7 selon l'espèce.

Planter mon lemaireocereus

Plantez vos cactées dans un substrat de culture léger, poreux et parfaitement drainé pour empêcher l'eau de stagner au niveau des racines - enrichi en sable, c'est une très bonne idée ! Les cactées ont besoin d'un maximum de lumière. En pot à l'intérieur, placez-les devant les fenêtres pour qu'elles soit belles même en hiver. En hiver, elles préféreront une pièce fraîche. En été, n'hésitez pas à les sortir si les conditions sont favorables.

Arroser mon lemaireocereus

Les cactus supportent des arrosages peu fréquents, détestent l'eau stagnante, surtout dans une terre lourde. Le rythme d'arrosage varie selon la saison, car votre cactus "évapore" davantage quand il reçoit beaucoup de lumière. Comment faire ? Vous pouvez utiliser l'eau du robinet ou de l'eau de récupération. Arrosez doucement, et si vous voyez de l'eau dans la coupelle, videz-la en fin d'arrosage.

Fertiliser mon lemaireocereus

Les lemaireocereus peuvent vivre ou survivre avec très peu de matière nutritive! Mais si vous voulez de belles plantes vigoureuses, un apport d'engrais peut vous aider. Utilisez un engrais pauvre en azote, une fois par mois, après avoir arrosé.

Rempoter mon lemaireocereus

Rempotez dès le début des beaux jours, à la fin du repos hivernal de vos cactées, juste avant qu'elles ne reprennent leur croissance. Cela leur permet de se remettre du dérangement, et d'être fin prêts pour une nouvelle année. Mais si vous avez loupé le moment, ce n'est pas très grave, vous pouvez le faire toute l'année ! Rempotez vos tous les 3 ou 4 ans avec du terreau à forte proportion de sable. Sachez que la croissance est très liée à la fréquence des rempotages : un cactus jamais rempoté ne poussera presque plus ! Lors du rempotage, enlevez au maximum la vieille terre et les racines mortes, en faisant attention de ne pas trop endommager les plus grosses, bien vivantes. C'est à ce moment-là que vous pouvez choisir la taille du nouveau pot, à moins que la plante puisse rester dans son pot actuel. Pour faciliter le drainage, placez une couche de sable grossier au fond du pot, voire même des cailloux pour les grosses plantes. Une fois le rempotage terminé, attendez une à deux semaines pour reprendre les arrosages, afin que les racines endommagées cicatrisent. Sinon, il y a risque de faire pourrir la plante.

Surveiller mon lemaireocereus

L'ennemi numéro un des cactées et plantes grasses est la pourriture liée à une trop grande humidité! N'oubliez donc pas de raisonner vos arrosages, et surtout de doter vos cactus d'un substrat bien drainant ! On trouve ensuite d'autres maladies cryptogamiques surtout du genre botrytis. N'hésitez pas à tailler les parties malades de la plante pour éviter la propagation de la maladie. Les cochenilles et autres acariens apprécient particulièrement les plantes grasses. Des pulvérisations à l'eau savonneuse auront raison d'une grande partie d'entre eux. Aussi, n'oubliez pas de désinfecter assez régulièrement votre matériel (pots, sécateurs,...) pour éviter les contaminations.

Rentrer mon lemaireocereus

Rentrez votre Lemaireocereus bien avant les première nuits fraîches, idéalement dans une pièce pas trop chauffée pour qu'elle "ressente" tout de même l'hiver : une bonne période hivernale fraîche avec 7 à 10 °C la nuit sans lumière artificielle ! Vous cesserez tout arrosage jusqu'au printemps.

Sortir mon lemaireocereus

N'hésitez pas à sortir votre cactus pour l'été ! Si il a passé l'hiver un peu à l'ombre, évitez simplement de le placer directement en plein soleil, acclimatez le plus doucement... Vous le rentrerez dès la fin de l'été.

Multiplier mon lemaireocereus

Les cactées se multiplient très bien par bouturage. Découpez un tronçon proprement puis laissez-le sécher quelques semaines avant de le mettre en terre et le tour est joué ! Choisissez une tige assez tendre, ni trop âgée ni trop jeune et sans trace de maladie. Veiller aussi à ne pas rendre la plante mère inesthétique! Avec un couteau très bien aiguisé, sélectionnez un morceau de tige ou de feuille, au niveau d’une articulation. Laissez la bouture à l’air libre, dans un endroit chaud, pendant quelques jours pour que sa coupe sèche. Mettez la ensuite dans un pot en terre cuite, avec un mélange très léger composé d’un tiers de terreau de feuilles ou de tourbe et de deux tiers de sable. Arrosez et placez ensuite le pot dans une mini-serre, à une température de 15 à 18 °C, dans un endroit bien éclairé, en maintenant chaleur et humidité.

Groww, l'application de jardinage et de reconnaissance des plantes