Lotier

Le lotier commun ou lotier corniculé est une plante sauvage commune dans les prairies, dont l'originalité est que ses feuilles se "replient" durant la nuit.
Nom commun : Lotier
Nom latin : Lotus corniculatus L.
Famille : Fabacées
Catégorie : Vivace
Débutant
Débutant
Increvable
Increvable
Fleurie
Fleurie
Petit pot
Petit pot
Le lotier commun ou lotier corniculé est une plante herbacée vivace qui fleurit de mai à octobre, et peut servir en médecine comme antispasmodique et sédatif. C'est une Fabacée qui est capable de favoriser la fixation de l'azote, elle est donc souvent utilisée pour restaurer les prairies détériorées. Le lotier se plait en terrain fertile bien drainé, en plein soleil.

Semis / Plantation

J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

Floraison

J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

Caractéristiques

Exposition
Granulométrie
Besoins en eau
Résistance au gel Très bonne
Zone USDA 7a
Hauteur à maturité 10 - 40
pH 6 - 7

Identifier mon lotier

Le lotier est une vivace herbacée de la famille des Fabacées de 10 à 40 cm de haut, qui fleurit de mai à octobre. Les feuilles sont alternes, composées, à trois folioles. Les fleurs sont jaunes, groupées en ombelles.

Semer mon lotier

Semez le lotier en place au printemps, entre mars et juin. Préparez finement l'emplacement par un bêchage léger, un griffage pour casser les mottes et un ratissage pour repousser les éléments les plus grossiers sur le bords. En pot, semez dans un mélange de sable, de terre franche et de compost. En terre, choisissez un emplacement ensoleillé en sol riche, frais et drainant plutôt calcaire. Semez en ligne ou à la volée, puis ratissez afin de recouvrir légèrement les graines. Tassez avec une planche ou le plat de la main et arrosez chaque jour pendant une semaine, en pluie fine.

Planter mon lotier

Les petites sanguisorbes supportent un sol sec et bien drainé, et apprécient le calcaire. Les grandes sanguisorbes préfèrent un sol riche, frais et bien drainé : enrichissez la terre avec du compost si votre sol est pauvre. Trempez les mottes dans un bac rempli d'eau pour bien les humidifier. Plantez-les quand l'eau ne s'écoule plus du godet. Préparez le sol : faites des trous, en laissant un espacement de 20 à 30 cm par pied, et mélangez la terre avec du compost fibreux et du sable. Déposez-y les plants. Recouvrez de terre en tassant doucement pour ne pas laisser d'air au contact des racines, puis arrosez.

Désherber mon lotier

Dans le cas des vivaces, désherber veut aussi dire arbitrer dans votre massif ; ne pas laisser trop se développer les plus vigoureuses, au détriment des plus lentes. Il y a de grandes chances pour que vos sanguisorbes se découvrent un amour pour le changement et aillent visiter les touffes voisines.

Arroser mon lotier

Arrosez durant la période estivale mais sans excès, une fois par semaine s'il fait très sec, plutôt le matin. La première semaine près le semis, arrosez chaque soir en pluie fine. Passez à un arrosage tous les 3 jours pendant les semaines suivantes.

Multiplier mon lotier

Ce ne devrait pas être nécessaire : s'ils sont à un emplacement qui leur plait ils se multiplient assez efficacement sans aide extérieure !

Groww, l'application de jardinage et de reconnaissance des plantes