Mélisse officinale

La mélisse, cousine de la menthe, à l'odeur caractéristique !
Nom commun : Mélisse officinale
Nom latin : Melissa officinalis
Famille : Lamiacées
Catégorie : Potager
Type de plante: Vivace
Comestible
Comestible
Balcon
Balcon
La Mélisse officinale (Melissa officinalis) est une plante herbacée vivace de la famille des Lamiacées - comme sa cousine la menthe! Son nom vient du grec melissophullon qui signifie « feuille à abeilles ». On l'appelle aussi mélisse citronnelle ou simplement citronnelle, mais il ne faut pas la confondre avec la citronnelle - Cymbopogon citratus - utilisée en cuisine asiatique.

Semis / Plantation

J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

Floraison

J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

Récolte

J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

Caractéristiques

Exposition
Granulométrie
Besoins en eau
Résistance au gel Moyenne
Zone USDA 9a
Hauteur à maturité 20 - 60
pH 7 - 7

Identifier ma mélisse

Plante vivace haute de 30 à 80 cm, à tiges dressées à section carrée, la mélisse a des petites feuilles ovales gaufrées et dentelées qui exhalent un parfum doux et citronné quand on les froisse. Les fleurs blanches ont une corolle longue de 12 mm, à deux lèvres. Le calice est en forme de cloche. Confusion possible : la mélisse ressemble énormément à la menthe, ses feuilles ont une forme très proche, et elles sont organisées pareil. Le seul moyen de faire la distinction sans erreur est à l'odeur, en frottant une feuille.

Planter ma mélisse

La mélisse a une préférence pour un sol frais, fertile, léger, argileux, profond, elle est capable de s’installer partout, au soleil ou à mi-ombre. Installez-la en bordure, au jardin d’herbes, au potager. Utilisez-la en couvre-sol, au pied d’une haie, par exemple, où elle pourra s’installer à loisir, sans gêner les plantes voisines. Cette plante est d’une culture si aisée qu’elle accepte bien, et pour longtemps, d’être installée dans un pot, à condition d’être divisée régulièrement. Plantez-la seule, comme la menthe, parce qu'elle est assez envahissante! Son parfum citronné éloignant les moustiques, plantez-la, en potée, près de l’endroit où vous prenez vos repas, les beaux soirs d’été!

Arroser ma mélisse

La mélisse apprécie plutôt les sols secs : arrosez surtout juste après la plantation, en cas de période très chaude, et bien sûr si vous la cultivez en pot.

Pailler ma mélisse

Vous pouvez pailler entre les plants, une à deux semaines après la plantation, à l'aide d'un paillage conservant bien l'humidité. Cela limitera l'évaporation au niveau du sol, et donc les besoins en arrosage et en désherbage.

Récolter ma mélisse

Vous pouvez cueillir les feuilles de mélisse tout au long du printemps et de l’été selon vos besoins. Choisissez de préférence les feuilles les plus importantes en sectionnant la tige complète pour favoriser la naissance de nouvelles pousses. Il est préférable de cueillir la matin avant que le soleil ne vienne altérer la qualité aromatique des feuilles.

Rabattre ma mélisse

Votre mélisse commence à jaunir et à s’étioler, en juillet ? Une coupe drastique va lui donner une seconde jeunesse. Rabattez au sécateur les touffes au ras du sol. En quelques jours, les nouvelles tiges vont apparaître, toutes fraîches ! En mars, vous pouvez de la même façon supprimer les vieilles tiges avant que les nouvelles se forment.

Multiplier ma mélisse

La division des pieds s'opère en général au printemps ou à l'automne. Commencez par déterrer le pied avec les racines, séparez les plants doucement, et replantez chaque tronçon, dans un mélange de terre de jardin et terreau, éventuellement additionné d'un peu de compost. Arrosez copieusement pendant deux à trois semaines. Vous pouvez aussi récoltez les graines de fin août à octobre. Laissez une tige ou deux monter à graines, et récoltez à maturité, par temps sec, séchez-les à l’ombre, récupérez les graines, ensachez et conservez au frais. Vous pouvez encore.... repérez les semis spontanés du printemps à l’automne, dès que la touffette à 5 ou 6 feuilles ! Repérez des petites rosettes de feuilles serrées, plaquées au sol, assez épaisses, très nervurées, gaufrées. Mettez-les en godet aussitôt. Attention: c’est une plante envahissante, capable de se ressemer dans des endroits bizarres ! On vous aura prévenu.

Rempoter ma mélisse

Rempotez tous les ans les plants en pot, en ajoutant un peu de compost : la mélisse ne réclame pas grand chose, mais sa culture en pot la rendrait anémique sans apport, et le rempotage lui donnera un coup de jeune !

Groww, l'application de jardinage et de reconnaissance des plantes