Murier-ronce

La ronce cultivée, qui donne les mûres, à ne pas confondre avec le mûrier de Chine, l'arbre des vers à soie.
Nom commun : Murier-ronce
Nom latin : Rubus fruticosus
Famille : Rosacées
Catégorie : Fruitier
Type de plante: Vivace
Comestible
Comestible
Arbuste fruitier aux tiges épineuses ou non suivant les variétés, cousine des ronces sauvages, au bois blanc et au feuillage vert tendre. Sa culture est facile et sa production rapidement abondante, sur le bois de l'année précédente, à condition de suivre l'entretenir un peu régulièrement.

Semis / Plantation

J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

Floraison

J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

Récolte

J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

Caractéristiques

Exposition
Granulométrie
Besoins en eau
Résistance au gel Très bonne
Zone USDA 5a
Hauteur à maturité 100 - 300
pH 6 - 7

Identifier mes mûriers-ronces

Le roncier est un arbrisseau à tiges dressées pouvant atteindre 3m de haut. Ses tiges sont bisannuelles et meurent la deuxième année après fructification. La souche émet de nouvelles tiges chaque année. Celles-ci sont armées d'aiguillons peu piquants, les feuilles sont pennées, celles de la base comportent 5 à 7 folioles dentées et les feuilles supérieures sont trifoliolées. Les fleurs blanches sont réunies par groupes de 5 à 10, les fruits sont formés d'un ensemble de petites drupes, adhérentes au cône du réceptacle : elles s'en détachent facilement à maturité. Cette adhérence est d'ailleurs le critère distinguant les mûriers des framboisiers.

Surveiller mes mûriers-ronces

Le mûrier est plutôt rustique, mais craint néanmoins craint les deux extrêmes : la sécheresse - les feuilles jaunissent ! - et l'excès d'eau dans une terre trop argileuse, qui fait pourrir le bas des tiges. Il peut aussi être sensible à l'oïdium, Méfiez vous aussi des attaques de pucerons qui sont vecteurs de virus tel que celui de la mosaïque.Ceux ci se reconnaissent aux déformations de feuilles et tiges ! Les acariens tel que les araignées jaunes pullulent lorsque l'hygrométrie chute et que la température monte. Les acariens eux aussi décolorent et déforment les feuilles. Traitements usuels - plutôt à l'huile de coude qu'aux produits chimiques, vous commencez à nous connaître !

Planter mes mûriers-ronces

Prévoyez cinq mûriers pour nourrir correctement une famille. Vous pouvez planter d'octobre à mars pour les drageons en racines nues, et jusqu'en mai pour les plants en conteneurs. Le mûrier aime une exposition en plein soleil, mais non brûlante. Il peut supporter la mi-ombre, surtout s'il est adossé à un mur qui le maintiendra au chaud. Peu exigeant, le mûrier se plait dans tous les terrains pas trop lourds - bien sûr, il ne rechignera pas devant un sol riche, et vous le rendra en fruits ! Dans un sillon de 8 à 10 cm de profondeur, enterrez les pousses vertes des jeunes drageons vendus en racines nues de novembre à mars, et jusqu'en mai pour ceux vendus en petits godets. Plantez idéalement une ligne orientée nord-sud. Espacez chaque plant d'1 m, et comptez 1,20 également entre les sillons. Amendez le sol lors de la plantation avec du compost. Attention : n'enterrez pas le collet du plant, cela ralentirait sa croissance.

Palisser mes mûriers-ronces

Palissez vos mûriers avant qu'ils ne grandissent trop, d'une part pour contenir leur développement, qui peut se révéler assez rapide, mais aussi pour assurer une production de fruits optimale. Si vous avez un rang entier de mûriers - chanceux ! - , plantez en ligne des piquets hauts, de manière à tendre des fils de fer, à 70 puis à 150 cm de hauteur de part et d'autres de vos plants, écartés d’environ 300 cm. Les mûriers pousseront et resteront contenus entre ces fils - et en plus, c'est joli et ordonné ! Surveillez bien les tiges et n'hésitez pas à faire rentrer dans le rang une mèche rebelle ! Si vous n'avez qu'un plant ou deux, vous pouvez utiliser des tuteurs pour maintenir les tiges, mais il faudra les surveiller régulièrement, voire changer de tuteur en cours de saison !

Récolter mes mûriers-ronces

Récoltez les mûres en août. Attention, çà tâche de se faufiler entre les rangs de fruits, laissez donc votre beau tablier blanc au portemanteau. Et ensuite, si vous n'avez pas d'idées, on vous conseille la glace au yaourt et à la mûre.

Pailler mes mûriers-ronces

Paillez au mois d'avril, pour garder l'humidité et vous éviter un désherbage répétitif ! Arrosez copieusement et paillez en couche moyenne. Vous pouvez utiliser les tontes sèches de gazon, des copeaux de bois, des écorces, de la paille, des feuilles mortes.

Arroser mes mûriers-ronces

Les mûriers ne requièrent pas beaucoup d'arrosage, en dehors des premières semaines de leur installation, et bien sûr s'ils sont gardés en bac ou en cas de forte sécheresse.

Tailler mes mûriers-ronces

Les mûriers fructifient sur le bois de l'année précédente, une seule fois. Donc, en automne ou en hiver, taillez complètement les branches qui ont déjà fleuri, et ne touchez pas au jeunes tiges.

Fertiliser mes mûriers-ronces

Chaque année, amendez le sol au pied de vos mûriers en mettant une couche de compost., de préférence avant l'hiver.

Groww, l'application de jardinage et de reconnaissance des plantes