Orchidée épiphyte

Les "orchidées épiphytes", c'est à dire vos orchidées d'intérieur, à ne pas confondre avec les orchidées terrestres des régions tempérées, qui elles se cultivent en pleine terre.
Nom commun : Orchidée épiphyte
Nom latin : Phalaenopsis
Famille : Orchidacées
Catégorie : Intérieur
Type de plante: Vivace
Fleurie
Fleurie
Intérieur
Intérieur
Ces conseils de culture concernent les orchidées d'intérieur, et surtout les Phalaenopsis, qui sont les plus faciles et les plus courantes. Si votre orchidée est plus rare, Groww vous conseille de suivre en priorité les instructions spécifiques de votre vendeur. Ceci étant dit, ces Phalaenopsis sont peu exigeantes, et poussent hors-sol, au chaud, en s'alimentant de l'eau ambiante que vous devrez compléter par des pulvérisations ou des bassinages légers. Surtout, abritez-les de la lumière direct du soleil en été !

Semis / Plantation

J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

Floraison

J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

Caractéristiques

Exposition
Granulométrie
Besoins en eau
Résistance au gel Faible
Zone USDA 12a
Hauteur à maturité 30 - 100
pH 6 - 7

Identifier mon orchidée épiphyte

Les Orchidées forment une grande famille de plantes monocotylédones. C'est une des familles les plus diversifiées, comptant plus de vingt-cinq mille espèces, réparties en huit-cent-cinquante genres. Cette description concerne les orchidées dites "épiphytes", soit celles que l'on retrouve dans nos intérieurs.

Planter mon orchidée épiphyte

Plantez votre orchidée dans un un substrat pour orchidée épiphyte (3/5 écorce, 1/5 perlite, 1/5 charbon de bois), ou accrochez la sur un morceau de bois ou d'écorce, de préférence dans un récipient permettant aux racines aériennes de pendre au dehors. Où la placer? Il leur faut beaucoup de lumière mais pas de soleil direct, en évitant aussi les courants d'air. Une fois que vous aurez trouvé le bon endroit, elles refleuriront tous les 6 mois avec des floraisons qui durent de 4 à 5 mois !

Arroser mon orchidée épiphyte

Les orchidées épiphytes n'aiment pas les arrosages excessifs, et encore moins le calcaire. Pour palier à la trop faible humidité atmosphérique de nos intérieurs, privilégiez un bassinage - du fond du pot uniquement pour ne pas tremper les racines - tous les 3-7 jours. Le rythme passe à un arrosage tous les 15 jours sans pulvérisation durant l'hiver. Utilisez une eau de pluie tiède, le matin, pour laisser le pot égoutter et sécher dans la journée. Ne mouillez surtout jamais le coeur de la plante.

Fertiliser mon orchidée épiphyte

De mars à octobre, une à deux fois par mois, vous pouvez si besoin ajouter un engrais liquide spécial orchidée.

Rempoter mon orchidée épiphyte

L'opération est délicate, et vise à régénérer le substrat de la plante, à lui redonner un milieu bien aéré, et à lui fournir plus de place. A la fin de la floraison, quand l'orchidée fait de jeunes racines, dans un milieu aussi propre que possible, sortez-la délicatement de son pot, remplacez le substrat, taillez les racines abîmées, et rempotez dans un mélange 3/5 écorce, 1/5 perlite, 1/5 charbon de bois fin, dans un pot transparent percé, ou dans un pot en terre.

Surveiller mon orchidée épiphyte

Surveillez araignées rouges, pucerons et cochenilles ! D'abord, ces fameuses araignées rouges ! il s'agit non pas d'une araignée, mais d'un acarien. Elle absorbe le contenu des cellules, les feuilles deviennent alors marbrées (jaune-blanc-argent), on observe parfois de fines toiles. Ces acariens attaquent principalement le dos des feuilles. Pour vérifier leur présence, imbibez d'eau un coton et passez-le sous les feuilles : vous remarquerez de minuscules tâches rouges. Pour vous en débarasser, sachez que ces araignées détestent l'eau ! Préparez une solution à base de savon noir: 20g de savon, 1 litre d'eau et 30mL d'alcool à brûler. Pour les pucerons et les cochenilles, essayez le bicarbonate de soude (1 cuillère à café dans un litre d'eau, additionnée d'un peu de savon !

Groww, l'application de jardinage et de reconnaissance des plantes