Piment

Vous les aimerez... à en pleurer !
Nom commun : Piment
Nom latin : Capsicum frutescens
Famille : Solanacées
Catégorie : Potager
Type de plante: Annuelle
Comestible
Comestible
Petit pot
Petit pot
En cuisine, il y a deux sortes de piments : le poivron ou piment doux, au goût sucré, et le piment ou piment fort, au goût piquant. En botanique, il s'agit en réalité de la même plante... En effet, la majorité des cultivars de ces deux légumes sont dérivés de la même plante sauvage à l'origine, Capsicum annuum, avec un apport génétique de C. frutescens ou de C. chinense, en particulier dans le cas du piment fort. Poivrons et piments peuvent avoir des gros fruits ou des petits fruits, des fruits ronds, allongés, coniques, cubiques ou complètement difformes, et les deux viennent dans une vaste gamme de couleurs. Par extension, les piments ont une culture proche de celle des poivrons (et donc, de la tomate). Le semis est réputé délicat car ile demande de la chaleur, la culture se fait en plein soleil, dans un sol humifère, bien drainé et frais. La culture est éventuellement possible en pot, surtout avec les petites variétés. La réelle différence entre piment et un poivron réside dans le goût : le piment contient de la capsaïcine, un élément si piquant qu’elle brûle non seulement la langue, mais même les doigts - il est conseillé gants de porter des gants lors de la récolte des piments très forts! On mesure l’effet de la capsaïcine par l’échelle dite "Scoville" : les poivrons offrent normalement entre 0 et 100 SHU (Scoville heat unit), les piments de type Habanero, au goût dit «explosif», de 200 000 à 300 000 SHU… Aujourd'hui, c’est le piment ‘Carolina Reaper’ qui tient le record mondial du piment le plus fort: jusqu’à 2,2 millions SHU. Manger un fruit entier peut vous envoyer direct à l’hôpital.

Semis / Plantation

J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

Floraison

J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

Récolte

J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

Caractéristiques

Exposition
Granulométrie
Besoins en eau
Résistance au gel Moyenne
Zone USDA 10a
Hauteur à maturité 50 - 80
pH 6 - 7

Identifier mes piments

Plantes vivaces gélives à floraison blanche, à tiges rondes et à feuilles ovales, de la famille des solanacées (la feuille évoque un peu celle de la pomme de terre, mais le port est plus redressé). Les feuilles sont plus petites que celles du poivron.

Semer mes piments

A l'intérieur: Commencez votre semis sous abri chauffé, ou à l'intérieur dès le mois de février ou mars, sous serre ou au bord d’une fenêtre. Semez en godet dans un mélange fin de terre et de compost, ou dans un terreau de semis, en plaçant 2-3 graines dans chaque récipient. Arrosez de manière à garder le substrat légèrement humide (pas détrempé) les premières semaines. Conseil ; les graines lèvent à 28°C en théorie; donc vous pouvez poser des couvercles transparents en plastique sur vos semis pour créer un effet de serre. A l'extérieur: Cette méthode ne présente un intérêt que si vous êtes au sud de Nice : les graines lèvent à partir de 28°C, donc plus au nord elles débuteront leur saison trop tard. Semez en ligne, une graine tous les 5 cm, recouvertes d'un ou deux centimètres de terre. Mélangez-les éventuellement avec du terreau de semis pour faciliter la tâche. Arrosez copieusement, puis posez des couvercles transparents en plastique sur vos semis pour créer un effet de serre.

Eclaircir mes piments

Quand les graines ont levé et portent quelques feuilles, éclaircissez les de manière à ne garder qu'un plan par godet.

Repiquer mes piments

Repiquez sous châssis froid en avril ou mai selon la température (il faut qu'il fasse plus de 20°C), en espaçant les plants de 50 cm, en plein soleil, dans un sol fertile, bien drainé, frais. Si vous n'avez pas de châssis, attendez mai-juin et mettez en pleine terre dans le même type de sol.

Planter mes piments

En mai-juin selon la température (il faut qu'il fasse plus de 20°C), en espaçant les plants de 50 cm, en plein soleil, dans un sol fertile, bien drainé, frais. Arrosez bien, et paillez le pied avec quelques feuilles de consoude. En pot, choisissez un contenant de 5L minimum, et plantez dans un mélange de terre et de terreau riche.

Pailler mes piments

Paillez entre les plants, une à deux semaines après la plantation définitive, à l'aide d'un paillage naturel conservant bien l'humidité. Idéalement, les résidus de jardin conviennent parfaitement, restes de tonte, branchages broyés, feuilles mortes ! Cela limitera l'évaporation au niveau du sol, et donc les besoins en arrosage et en désherbage.

Tailler mes piments

Cette taille de fructification n'est pas du tout indispensable, mais si vous voulez des fruits plus grands et moins nombreux, n'en gardez pas plus de 15 par pied.

Rentrer mes piments

Si vous voulez garder votre piment l'hiver, il vous faut l'abriter dans une pièce entre 13 et 16°C. S'il est en terre, placez-le dans un pot d'au moins 5 litres avec sa motte. Placez-le à la lumière.

Sortir mes piments

Vous pouvez sortir votre piment abrité à l'intérieur quand les températures approchent de 13°C régulièrement. Placez-le au chaud, à la lumière.

Arroser mes piments

Arrosez de préférence le matin, pour éviter de refroidir les pieds en fin de journée. Vos piments peuvent se contenter d'un arrosage hebdomadaire copieux s'ils sont bien paillés. Après le semis, arrosez pendant quelques semaines tous les deux jours en pluie fine, de manière à avoir un sol légèrement humide.

Récolter mes piments

La récolte se fait de juillet à octobre, avec des poivrons encore verts au départ.

Fertiliser mes piments

La fertilisation, comme nous le conseillons habituellement, se fait de manière préventive, en début ou en fin d'hiver, pour laisser le temps aux micro-organismes de minéraliser les déchets organiques que vous apportez. Pour le poivron et le piment, on conseille généralement une fertilisation supplémentaire en cours de culture (type purin d'ortie, pas de fumure fraîche). Dans tous les cas, le poivron aime la potasse, donc vous lui ferez plaisir en compostant des peaux de bananes, ou en ajoutant de la cendre de bois.

Groww, l'application de jardinage et de reconnaissance des plantes