Sauge officinale 'Icterina'

Varitété de sauge officinale à feuillage vert et jaune, très peu florifère.
Nom commun : Sauge officinale 'Icterina'
Nom latin : Salvia officinalis 'Icterina'
Famille : Lamiacées
Catégorie : Potager
Type de plante: Vivace
La sauge officinale se plait en plein soleil ou à mi-ombre, dans un sol léger, humifère, moyennement riche, frais et bien drainé. Elle est utile pour soigner la toux, en tisane, et s'utilise également à la cuisine. Il existe de nombreux cultivars pour varier le port ou la coloration.

Semis / Plantation

J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

Floraison

J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

Caractéristiques

Exposition
Granulométrie
Besoins en eau
Résistance au gel Très bonne
Zone USDA 6a
Hauteur à maturité 80 - 100
pH 6.5 - 7.5

Identifier ma sauge officinale

La Sauge officinale est une espèce végétale de la famille des lamiacées. Cette plante semi-arbustive possède un port dressé, et des feuilles velues, persistantes. La floraison se déroule en juin, en grappes terminales composées de nombreuses petites fleurs (1 à 2 cm) bleu-lilas. Les feuilles, de 5 à 8 cm de long, sont ovales ou lancéolées, oblongues, échancrées, gaufrées, vert grisâtre. La base des tiges est souvent rougeâtre.

Planter ma sauge officinale

Installez la sauge dofficnale dans un sol ordinaire, voire pauvre et plutôt calcaire, mais surtout bien drainant. Cette plante tolère une certaine sécheresse. Elle n'apprécie pas les sols lourds et détrempés en hiver qui peuvent nuire à sa rusticité. Vous la planterez à une exposition ensoleillée ou à mi-ombre. Préparez le sol par un bêchage (pour décompacter sans forcément le retourner, avec une bêche à dent ou une grelinette), un griffage et un ratissage. Plantez en laissant 1 m entre les plants. Tassez le sol pour ne pas laisser d'air au contact des racines, puis arrosez abondamment. En pot, plantez dans du compost fibreux ou de la terre légère, en prévoyant un contenant d'au moins 40 cm de diamètre. Placez votre pot à la lumière.

Arroser ma sauge officinale

Arrosez toujours à satiété les plants adultes, quitte à le faire moins souvent ; la plante développera un meilleur système racinaire si elle doit aller chercher son eau en profondeur. "A satiété" signifie que l'eau que vous versez ne s'engouffre plus dans le sol, et forme une petite flaque. Sauf exception spécifiée, ne mouillez pas le feuillage : les plantes "boivent" par leurs racines. Les semis doivent être arrosés en pluie fine, pour ne pas tout retourner. Gardez-les en permanence humides pour obtenir la germination.

Tailler ma sauge officinale

Au printemps, coupez les tiges trop externes, et les extrémités des rameaux qui ont fleuri l'année précédente.

Fertiliser ma sauge officinale

Dans une approche respectueuse de la vie du sol, mieux vaut toujours fertiliser un peu en avance avec une matière organique qui va se décomposer tranquillement ; épandez un compost pas entièrement décomposé, de l'or brun ou un fumier bien décomposé au pied des plantes, et incorporez sur 10 cm avec un griffe. Cette opération se fait généralement en hiver pour que les vers de terre et les bactéries du sol aient le temps de faire leur travail.

Multiplier ma sauge officinale

Multipliez en mai-juin. La technique de bouture herbacée est un peu complexe, il est plus simple de procéder par éclat de souche. Cela permet aussi de préserver la vitalité de la sauge. La technique de multiplication par éclats de souches consiste à diviser chaque souche d’une touffe en plusieurs parties dont chacune comprend : - des racines - au moins une tige feuillée - une motte de terre collée aux racines. Ensuite, on plante chaque éclat dans un pot empli de terreau, et on remet en terre le pied mère. Il faut arroser régulièrement les éclats les deux premières semaines. Après quelques mois, vous pourrez mettre en terre les nouveaux plants.

Pailler ma sauge officinale

Paillez les pieds des vivaces, cela vous évitera de l'arrosage, du désherbage, et fournira même une légère fertilisation au sol en se décomposant. Pour choisir, sachez que le bois broyé sec est le plus inerte, mais qu'il tiendra plus longtemps. Le broyat frais et les feuilles enrichissent davantage le sol, mais doivent être renouvelés plus souvent. Les tontes de pelouse sont à employer en couche de 1 cm maximum mélangés avec autre chose. Paillez sur au moins 5 cm d'épaisseur pour avoir une bonne efficacité.

Groww, l'application de jardinage et de reconnaissance des plantes