Tomates 'Andine Cornue'

Tomates 'Andine Cornue'

L'andine cornue, une espèce ancienne de tomates à la forme allongée et à la chair très savoureuse, parfumée et peu acide !

Nom commun : Tomates 'Andine Cornue'
Nom latin : Solanum lycopersicum 'Andine Cornue'
Famille : Solanacées
Catégorie : Potager

Les tomates 'Andines cornue' ont la particularité d'avoir un goût peu acide, avec une chair généreuse et peu juteuse. Ce sont des tomates de mi-saison, il leur faut entre quatre et cinq mois de culture pour produire. Cette variété a un bon rendement.

Semis / Plantation

J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

Floraison

J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D

Récolte

J
F
M
A
M
J
J
A
S
O
N
D
Type de plante Potager
Végétations Annuelle
Hauteur à maturité 80 - 140
pH 6 - 7

Emplacement / Exposition

Exposition
Granulométrie
Besoins en eau
Résistance au gel Très bonne
Zone USDA 7a

Planter mes tomates 'andine cornue'

Les tomates aiment les sols riches en humus, idéalement amendé avant la plantation et une exposition bien ensoleillée ! A partir de début mai, s’il n’y a plus de risque de gelée, mettez en place dans votre potager ou votre jardin dans un endroit ensoleillé et plutôt abrité du vent. Respectez un espace de 80 cm environ entre chaque plant, de manière à laisser passer la lumière, et éviter aussi la prolifération des maladies ! Petite particularité utile des tomates: elles peuvent refaire des racines sur les tiges. Profitez-en à la plantation ; enterrez-les plus profondément que le collet, en penchant le pied dans le trou. Pas besoin de tuteurer les tomates cerise.

Récolter mes tomates 'andine cornue'

La récolte se fait entre 4 et 5 mois après le semis selon les conditions de culture, en général à partir de la mi-août et peut aller jusqu’à la fin de l’automne si le climat le permet. Vous pouvez les cueillir à pleine maturité, mais aussi les faire mûrir sur une bordure de fenêtre.

Tailler mes tomates 'andine cornue'

La taille des tomates ! Vaste sujet, et la première question est : doit-on, ou non, tailler les tomatiers? A savoir : - En culture traditionnelle de tomates, on taille, ce qu'on appelle souvent (à tort) les "gourmands", afin de stimuler la croissance de la plante et la formation des fruits. - De nos jours, beaucoup de jardiniers n'ont plus recours à cette taille, coupable notamment de rendre la plante sensible aux maladies. Rappelons en préalable, si nécessaire, que la tomate est une plante vivace dans son biotope d'origine - l'Amérique du sud ! - mais pas chez nous : elle a donc dans des contrées plus difficiles une croissance naturellement plus courte qu'une plante annuelle, habituée à pousser vite avant l'hiver. Dans certaines contrées et selon les variétés, les courts mois de chaleur ne suffisent pas toujours, et il est rageant de finir la saison avec des tomates vertes ! Maintenant, quand on parle de taille de la tomate, de quoi est-il question au juste? Il s'agit donc d'enlever les branches qui poussent parfois à l'aine des branches déjà formées - ce qu'on appelle donc à tort les "gourmands" - de supprimer les rejets - les vrais "gourmands" ! - qui naissent à la base du plant, de couper les feuilles basses qui toucheraient le sol, et enfin de surveiller le nombre de fleurs, pour éviter au plant de se fatiguer en produisant trop. Quel est le risque de la taille? Effectivement, la coupe des branches ouvre des blessures, qui peuvent provoquer une fatigue du plant, voire l'introduction de maladies. Bon, et que dit Groww? Et bien, ça dépend. Sur des variétés à petits fruits, nous ne taillons pas. Sur les gros fruits, et selon la région, on taille, un peu : on enlève les rejets, souvent pour les replanter plus loin, ça fait des plants de secours ! On laisse les premières pousses à l'aine, et on enlève éventuellement si le plant devient trop gros. On enlève assez systématiquement les feuilles basses qui touche le sol ou le paillage. On enlève enfin le feuillage qui empêche parfois les fruits de bien mûrir, lorsque la plante a moins besoin de feuilles, et plus de soleil ! Et maintenant? A vous d'essayer selon le cas : le jardin est un terrain d'expériences !

Crédit photo : hardworkinghippy